AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Asa Kizuisen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Asa Kizuisen   Jeu 11 Nov - 23:11


|-¤- Personnage -¤-|

:: KIZUISEN Asa ::


SHUFFLE - Asa Shigure



:: Nom et prénom :: Asa Kizuisen
:: Âge :: 17 ans
:: Type :: Sorcière
:: Secret ::
Spoiler:
 
:: Statut :: Élève
:: Pouvoir(s) :: Pouvoir de contrôler les plantes.


# Description Psychique :
Asa est une fille plutôt enjouée, même si sa situation de sorcière n'est pas toujours facile, elle aime sa vie et en profite ! C'est une couche-tard, elle préfère être éveillée la nuit et dormir, euh somnoler, se reposer pendant les cours de ses attentionnés professeurs. La sorcière ayant appris petit à petit à maitriser ses pouvoirs pense parfois que le monde s'offre à elle, ce qui lui donne un caractère assez instable et lorsqu'elle veut quelque chose, il le lui faut... dans l'instant. Sinon elle crie, grogne, s'énerve assez facilement, lance ses plantes à l'assaut de démons invisibles. Mais généralement, cinq minutes après, elle s'intéresse à autre chose et ne se préoccupe plus de son désir précédent. Malgré ses caprices elle est toujours aimable (à voir serviable) avec les autres, elle aime parler de tout et de rien avec ses amis (et même pas ses amis). Paradoxalement son moment préféré dans la journée est lorsqu'elle s'endort, tranquille, heureuse des joies de la journée ou laissant les inquiétudes au lendemain. Restant dans le paradoxe de son caractère passionné, elle sait faire preuve d'une grande patience lorsqu'elle étudie ses pouvoirs et la botanique, ainsi que la confection d'élixirs. A part ça, Asa aime les histoires, elle est très naïve et peut gober un gros bobard du temps qu'il est bien raconté... Sinon, elle aime le ciel. Par tout les temps, elle aime le ciel bleu sans nuages, quand il se grise légèrement ou qu'il est zébrée de traces d'avion, lorsque l'orage éclate à sa fenêtre ou que les gouttes glacées de l'averse coulent sur son visage, la neige, la grêle, le vent. Pas forcément la sensation de liberté que le ciel donne mais le fait de savoir que cette liberté est à portée de main. Où qu'elle soit, il lui faut absolument une fenêtre, une porte, un moyen de sortie. C'est pour cela qu'on la trouve souvent sur le toit. Et la jeune fille a le feu en horreur.



# Description Physique :
Asa est de taille normale, c'est à dire à peine plus petite que la moyenne ce qui lui permet une hauteur convenable pieds à plats et une belle vue de ses jambes lorsqu'elle est perchée sur talons. La jeune sorcière a les cheveux raides plutôt courts, ils lui arrivent aux épaules, ils sont verts, cet aspect particulier est dû à l'élixir qui l'a rendue sorcière. Pour continuer sur sa chevelure couleur feuille, ses cheveux sont fins et doux. Ils sont toujours détachés cependant elle garde une mèche attachée du coté gauche légèrement plus longue avec un ruban. Sa frange retombe sur ses grands yeux violets bordés de longs cils noirs (xD). Ses yeux sont généralement le miroir de ce qu'elle pense. Les expressions de son visage montrent bien souvent son état d'esprit. Comme elle est très spontanée, elle ne cherche pas à cacher ses émotions qu'on peut lire dans ses gestes. Elle sait cependant très bien mentir et maitriser ses expressions pour arriver à ses fins. Elle a un beau visage, sans pour autant être spécial, le petit plus est que lorsqu'elle sourit, une fossette se révèle au creux de sa joue droite. La couleur de sa peau est blanche, elle attend impatiemment l'été pour pouvoir bronzer au soleil. Quant à ses tenues vestimentaires, elle s'habille en accord avec les saisons et le temps qu'il fait, épanouie ou renfermée selon le ciel. Elle a toujours, cependant pleins de poches cousues dans ses manches ou pantalons pour y garder des mélanges et élixirs à base de plantes et, lorsque es cachettes ne sont pas idéales eh bien... un sac suffit ou même une ou deux bagues à poison, pourquoi pas...



# Histoire :
Asa est née dans une petite ville. Élevée par ses parents avec ses deux petits frères jumeaux Taiyou et Tsuki, l'enfant aux grands yeux couleur d'iris a eu une enfance heureuse ou du moins pas malheureuse et surtout, elle était une petite fille comme toutes les autres : aller à l'école en clignant des yeux le matin, en ressortir riant avec ses amis et s'échangeant des friandises, renter à pied, se chamailler avec ses frères une fois à la maison, se faire gronder par ses parents... Bref, banal.
Puis, alors qu'elle était âgée de douze ans, Taiyou tomba malade. Le petit frère blond qu'elle chérissait était en train de mourir. Et Tsuki dépérissait à l'instar de sa moitié car, quand le soleil s'éteint, grâce à qui donc peut encore s'éclairer la lune ? Les parents des enfants consultèrent les meilleurs médecins de la ville qui ne purent rien faire, puis les médecins moins bons qui ne purent rien faire, puis les médecins des bas-quartiers qui ne purent rien faire. Jusqu'à ce qu'elle arrive elle, cette jeune femme de mille ans. La première fois qu'Asa la vit, c'est penchée au dessus du corps de son frère secoué par des tremblements dû à la fièvre. A la peur, aussi. Les longs doigts fins de ce médecin survenu d'on ne sait où caressait lentement le cou du blondinet. Tsuki avait quitté la pièce, terrifié par la guérisseuse. Elle releva la tête et Asa pu enfin voir ses yeux : deux lunes. Les yeux argentés du ciel qui décide de la pluie. Le femme eu un rire de vent. Elle se releva lentement et s'approcha de la jeune fille aux yeux violets qui restait immobile partagée entre la terreur et l'attraction qu'exerçait sur elle cette inconnue. La guérisseuse aux cheveux noir de jais courba son dos et murmura à l'oreille d'Asa :
"Et si je sauvais ton frère ? Et si je le faisais, m'appartiendrais-tu ?"
Asa reprit immédiatement l'usage de ses jambes et s'enfuit aussitôt de la pièce.
Le lendemain, l'état de Taiyou qui était déjà critique, avait empiré. Il était entre la vie et la mort. C'était comme si la faible lumière du soleil se faisait petit à petit engloutir par une brume opaque et sombre qui jamais ne laisse filtrer un rayon de lumière. L'enfant resta coincé ainsi entre la vie et la mort une semaine. Puis la guérisseuse revint. Elle sourit à Asa avant de s'enfermer dans le bureau du père et de discuter longuement avec eux. Longtemps, longtemps Asa et Tsuki restèrent serrés l'un contre l'autre attendant le verdict, celui de la vie de leur frère. Leurs parents ressortirent. Le père, le visage sombre fila dans la chambre de Taiyou et la mère, en pleurs, s'accroupit devant les deux mômes et enlaça ses enfants brisée par les sanglots. Elle perdrait un enfant. Ses pleurs presque silencieux maintenant, répétait une litanie incessante de "Non, non, non, non, non..." Asa, du haut de ses douze ans, compris soudainement pourquoi la guérisseuse était revenue. Elle se leva, sa mère tenta de la retenir un instant, la fillette aux yeux myrtille repoussa cette main fermement :
"Je dois aller avec elle, Maman, pour Taiyou. Je reviendrais..."
Elle ne revint jamais chez elle.
Elle eu juste le temps d'embrasser Taiyou, d'observer la guérisseuse lui glisser le contenu d'une fiole entre les lèvres, le temps que le visage de son frère reprenne des couleurs et que sa respiration s'apaise, la femme aux yeux d'argent avait emporté l'ainée des enfants de la maison. Elle l'amena, à travers le dédale de ruelles des bas-quartiers, jusqu'à son atelier. Là, elle lui donna une soupe de gruau et retourna à ses propres activités sans plus s'occuper de la fillette. Cela dura quelques jours : la soupe de gruau matin et soir, la guérisseuse absorbée par ses expériences dans son atelier ou dans la boutique à accueillir les clients qui ne semblaient pas honnêtes et qui jetaient des regards mauvais ou vicieux à la fillette. Asa explora un peu les alentours. Elle ne s'enfuit pas, ne le tenta même pas. Elle craignait trop pour la vie de son frère. Et puis au fond, elle devait se l'avouer, même si elle avait tout perdu de sa vie d'avant, cette femmes aux yeux de lune exerçait sur elle une attraction qu'elle n'avait jamais ressenti auparavant. Puis un matin, la femme leva Asa de sa paillasse, pris fermement son bras et glissa la lame d'un poignard sur tout le long. Elle récupéra de sang de la fillette dans un calice, se fit la même entaille, versa son sang dans la coupe aussi et y ajouta une mixture préparée dans son atelier.
"Bois ça. Maintenant. D'un coup."
Asa, sonnée par la violence de la scène dont elle venait d'être victime ne pu qu'obéir aux ordres. Avalant la dernière gorgée du breuvage fumant des sangs mêlés, une douleur atroce lui fendit la poitrine, elle jeta la coupe par terre et tomba sous le coup, comme paralysée. Puis elle s'évanouit. Elle resta plusieurs semaines alitée, l'alimentation au gruau n'aidant pas au bon rétablissement de la gamine. Quand elle pu se tenir à nouveau debout, la guérisseuse lui présenta un miroir. Asa se regarda longuement, découvrant de nouveaux détails. Elle avait la peau plus blanche, et ce n'était pas dû à sa maladie, cela rendant ses yeux couleur d'iris encore plus grands. Son visage s'était un peu creusé, elle avait mûri. Ce qui l'épouvanta, ce fut la couleur de ses cheveux : elle passa du brun chaleureux à un vert sombre. Elle pleura beaucoup. La guérisseuse lui fit boire une autre potion qu'elle refusa d'abord puis qu'elle fut obligé à avaler. Ses cheveux passèrent alors au vert prairie, ce qui était plus joli. Même si c'était du vert. La femme aux yeux argentés prit l'enfant par la main et l'amena à l'atelier. Elle dit simplement :
"Je suis une sorcière. Et toi aussi maintenant."
Puis elle eu un rire de vent. Asa ne comprenait pas. La colère la gagnait petit à petit tandis qu'elle regardait cette femme si belle, si jeune et vieille rire, d'un rire qui ne s'entend presque pas mais résonne aux oreilles. Sa colère se transforma en fureur. Elle hurla :
"Arrêtez !"
Et des germes de plantes à épines poussèrent du sol et s'enroulèrent autour des chevilles de la sorcière. Elle s'arrêta de rire mais approuva d'un hochement de tête.
"Ta colère sera une grande arme. Mais maintenant il faut travailler ce que je t'ai donné."
Elle continua, enlaçant la jeune fille :
"Pour moi aussi, ça a été dur. Mais maintenant, ça va. Je m'appelle Maï. Chaque sorcière a un don plus développé qu'un autre. Moi c'est la beauté. Mes yeux argentés, mes cheveux d'ébène, ma peau blanche et mon air si jeune... J'ai longuement travaillé pour trouvé l'élixir de Jouvence. Je ne vieillis presque plus, même si parfois, l'espace d'un instant certains aperçoivent la vieille femme que je devrais être. On peut même dire que je suis de plus en plus belle. C'est ainsi. Et toi, ton don, c'est les plantes. La couleur de tes cheveux sera toujours là pour te le rappeler."
Elle fit une pause, puis s'accroupit à la hauteur de la jeune fille.
"Maintenant, au travail."
Alors Asa appris les plantes, leurs noms, leurs propriétés. Elle appris à concocter des élixirs à base de végétaux pour donner la vie, aider à survivre ou prendre une vie. Elles travaillèrent trois ans dans cette boutique des quartiers mal-famés, répondant à toutes sortes de demandes. Asa travaillait ses pouvoirs et devenait chaque jour un peu plus puissante. Bien sûr elle était très loin du niveau de l'élite, surtout à seize ans, mais c'était quand même quelqu'un qui s'intéressait à ce qu'elle était devenue. Plus d'une fois elle eu envie de remonter vers la ville, de retrouver ses parents et ses frères mais elle se l'interdisait. Un jour, elle reverrait Taiyou et Tsuki. Un jour où elle n'aurait plus rien à prouver à personne et où elle serait une femme accomplie (du moins, sa vision de la femme accomplie...). En attendant, elle vivait là, dans la misère, à s'acoquiner avec des enfants de criminels, devenant elle-même une enfant de la rue. Elle avait un fort caractère et un sourire franc ce qui l'a souvent aidé à s'intégrer. Sa vie n'était pas vraiment désastreuse, ni même horrible. C'était juste différent. Très différent de ce qu'elle avait connu avant et quitté du jour au lendemain. Mais ça lui convenait.
Mais un jour, une maladie contagieuse arriva et donna la mort à la plupart des habitants des bas-quartiers. Maï et Asa, y survécurent, leur race étant résistante, cependant, la sorcière aux yeux de lune décida qu'il fallait déménager. Elles partirent alors sur les routes, continuant leur métier, devenant colporteurs. Puis Maï s'arrêta un jour dans une ville plus grande, plus belle. Elle trouva une boutique et s'installa. Elle avait entendu parler d'une école qui acceptait les créatures magiques. Elle regarda Asa. Presque aucune éducation cette enfant, ça ne pourra que l'aider.
Aussitôt pensé, aussitôt fait, Asa entra à l'Académie Klain.


|-¤- Le joueur derrière son écran -¤-|

:: Ou avez vous trouvé le forum ? :: En fait je cherchais un forum pas prise de tête avec des membres actifs et celiu là avait l'air franchement sympa donc me voilà !
:: Quelle note lui donnez vous ? :: Je n'y ai pas encore participé, ni parlé avec les membres alors je préfère donnez une note en prenant toutes choses en considération (ah, ah, la fille trop sérieuse...)
:: Quel âge avez vous ? :: 2O ans.
:: Prénom/ Pseudo :: Del*
:: Avez vous tout lu ? :: Tout euuuuh, non. Le gros de la partie FORUM et quelques présentations Very Happy Mais je le ferais, PEUT-ÊTRE. Maiiiis oui! [By El'] Ah, ah ;D
:: Autres :: Mais genre QUOI ???? Posez moi des question, j'entrouvre mes esgourdilles à vos doléances.[img][/img]

Revenir en haut Aller en bas

avatar


Statut : élève
Messages : 563
Mystérieuses framboise-cerises : 498

Documents
Age (ou l'age d'apparence): 16 ans en apparence, 22 ans, en vrai.
Pouvoir(s):
Oh! Un Inconnu ~
Oh! Un Inconnu ~


MessageSujet: Re: Asa Kizuisen   Sam 13 Nov - 17:53


Bonsoir \o

Eh bien, tu es Validée !

Bon RP parmis nous \o/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-murderland.skyrock.com/
 

Asa Kizuisen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives
-
Sauter vers: