AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'institut de la Lune Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Statut : élève
Messages : 563
Mystérieuses framboise-cerises : 498

Documents
Age (ou l'age d'apparence): 16 ans en apparence, 22 ans, en vrai.
Pouvoir(s):
Oh! Un Inconnu ~
Oh! Un Inconnu ~


MessageSujet: L'institut de la Lune Noire   Ven 17 Déc - 19:53


L'institut de la Lune Noire


About them.

I. Lien du forum :www.
Code:
http://ldlln.forumactif.org
II. Contexte du forum :
    Tu ne sais pas ce que tu es. Certains savent à quoi ils ressemblent, d'autres non. Personne ne sait à quelle race il appartient. Certains avancent des hypothèses, d'autres préfèrent se terrer pour oublier. Tu fais partie de ces personnes. Qu'est-tu? Sur Terre, tu n'as pas froid. Tu n'as pas chaud. Tu es neutre, tu te sens étranger. Tu te sens différent(e), et tu sais que tu l'es.
    Puis, un jour, tu rentre chez toi. L'envie te prend d'allumer ton ordinateur. Tu le fais, et tu surfe sur Internet sans but vraiment précis. Puis, une publicité attire ton regard. Il semblerait que ça soit un jeu, mais tu sais que non. Sans que tu ne t'en rendes compte ni ne soupçonne quoique ce soit, tu as été attiré. Te voilà dans la gueule du loup sans le savoir. Tu remplis le formulaire qui t'est donné, et tu éteins ton ordinateur. Sans savoir pourquoi. Comme tu l'as allumé.
    Quelques jours plus tard, une lettre arrive chez toi. Tu ne sais pas ce que c'est, mais la belle enveloppe violacée t'intrigue. Tu ouvre le courrier. C'est une réponse à ce que tu as rempli via Internet. Une lettre qui dit que tu as été accepté à l'Institut de la Lune Noire. Il y a une heure bien précise d'indiquée, ainsi qu'un numéro. Tu ne sais pas à quoi il correspond, tu n'as jamais entendu parler de cet arrêt de bus. Poussé(e) par la curiosité, tes pas te guident vers l'inconnu. Te voilà à attendre devant un arrêt de bus dont les deux chiffres sont les mêmes. Tu n'avais pas remarqué cet arrêt. Tu attends. Tu attends de voir ce qu'il va se passer à l'heure fatidique. Tu regarde l'heure et te rends compte qu'il est exactement celle indiquée sur le papier que tu as reçu quand un bus rouge arrive. Sur son côté, il y a une large bande de papier violet où sont marqués en toutes lettres les mots "L'Institut de la Lune Noire". Tu ne peux plus reculer, tu le sais. Tu grimpes dans le véhicule et, par réflexe, montre l'enveloppe au chauffeur qui l'ouvre. Il regarde le papier et le lis. Au bout de quelques secondes, il hoche la tête et garde le courrier. Tu vas bien sagement t'asseoir à l'une des places inoccupées de ce car qui te semble incroyablement grand, maintenant. Et le bus redémarre. Sans que tu ne le saches, tu t'es précipité dans les méandres d'un Enfer incroyable.
    Peu à peu, d'arrêts en arrêts, le bus se garnit. Certains reconnaîtront à peu près la race à laquelle ses camarades appartiennent, d'autres pas. Puis, à l'arrêt numéro cent, sans que tu ne saches pourquoi, le conducteur parcourt les allées et demande les identités. Puis vient ton tour. Tu l'informes, et t'endort juste après qu'il ait susurré une phrase au creux de ton oreille.
    Lorsque tu te réveilles, tu es arrivé(e) à destination. L'immeuble en marbre blanc te semble étrangement chaleureux. Tu vas dans la cour, où de nombreuses personnes sont rassemblées. Il t'est maintenant impossible de faire marche arrière. Tu es enfermé(e) à l'Institut de la Lune Noire. Un internat d'où personne n'est jamais sorti.


    Histoire


    Il y a quelque temps, une femme qui se faisait appeler Kuroda Hitsukanurah vivait. Elle hérita d'un grand manoir dont elle n'avait pas l'utilité : Sa maison lui suffisait amplement. Elle savait bien qu'elle possédait quelque chose que les autres humains n'avaient pas. Elle bâtit, à l'aide de son manoir, un grand Institut pour accueillir ceux qui étaient comme elle. Ceux qui n'étaient pas normaux. Pour faire connaître ce lieu, elle fit de la publicité sur Internet, en présentant la chose sous une forme de jeu. Elle espérait pouvoir donner une maison à ces êtres anormaux afin que la société ne les rejette pas. Peu à peu, elle traça le chemin de cette curieuse école. Elle investit énormément, et réussit à obtenir un grand car scolaire qu'elle repeint en rouge, avant d'y afficher le nom de son Institut. Au fil du temps, les gens commencèrent à l'appeler par le nom de son curieux établissement. C'est ainsi qu'elle fût surnommée Lune Noire. Elle oublia peu à peu ses véritables noms et prénoms. Une fois que son site fût connu et que les publicités commencèrent à se répandre comme une trainée de poudre, les élèves commencèrent à affluer. Elle les considéra comme ses enfants. Son Institut les logeait, les nourrissait, les blanchissait. Que demander de plus? La plupart de ceux qui étaient là n'avaient plus rien à perdre. Elle mit fin à toutes ses dettes en un rien de temps, car elle gagnait une somme considérable d'argent chaque mois. Elle pût même se payer le luxe d'embaucher des cuisiniers, des infirmiers, des professeurs et tout un tas d'autres personnes qui ne tardèrent pas à former le personnel de l'établissement. Nourris, logés et blanchis eux aussi. Mais un jour, la folie prit le pas sur la raison. Elle interdit à tous ses "enfants" de sortir de l'enceinte de l'Institut. Commença alors pour eux le cauchemar de vivre en permanence avec les mêmes personnes. Mais Lune Noire croyait qu'elle faisait bien, pour eux. Elle se persuadait que tout fonctionnait bien et que tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes. C'est ainsi qu'elle se retrouva à se confiner sept jours sur sept, vingt-quatre heures sur vingt-quatre dans son bureau. Personne n'était autorisé à sortir pour une quelconque raison. S'il fallait aller en ville, elle y allait elle-même et s'arrangeait pour ne pas y retourner avant très longtemps. Peu à peu, cet étrange manoir glissa dans une sorte d'autre dimension, invisible aux simples humains. Les publicités faites sur Internet connurent le même sort : Seuls ceux qui n'étaient pas totalement humains pouvaient voir quelque chose à propos de l'Institut de la Lune Noire. Cette dimension était à la hauteur de la folie de Kuroda, bien qu'un peu moins importante : Dès qu'il y avait un "drame", la nuit tombait. Par "drame", entendez par exemple quand quelqu'un sautait à la gorge d'un(e) de ses camarades ou collègues, manquant de le tuer.

    Et toi, tu es tombé(e) ici. Rien que pour avoir voulu savoir ce que tu étais.
    Après avoir longuement recherché ce que vous étiez, vous voilà ici parachuté(e)... Pour le meilleur et pour le pire?
    Bienvenue... En Enfer!

III.Type de forum : RPG [X] autre [ ]
    - si rpg, nombre de lignes obligatoires : 15 lignes minimum



- - - - - - -


https://www.youtube.com/watch?v=beiPP_MGz6I
Merci Akira.:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-murderland.skyrock.com/
 

L'institut de la Lune Noire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives
-
Sauter vers: