AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans l'antre des tortures. [PV Akeno]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Dans l'antre des tortures. [PV Akeno]   Sam 8 Jan - 20:57


( Arrow )

Suzu avait vite compris qu'elle devait toujours laisser un temps de réflexion à Akeno pour qu'il puisse formuler sa réponse comme il le désirait. Elle savait qu'il n'était pas stupide, loin de là ; elle-même avait déjà eu des difficultés à s'exprimer et à dire ce dont elle avait envie sans se montrer offensante ; elle avait apprécié que ses interlocuteurs, en ce temps-là, sachent lui donner le temps de retourner la phrase qu'elle pensait dire, dans tous les sens. Elle pensait que cela allait disparaître lorsque le jeune homme serait davantage à son aise avec elle, du moins elle l'espérait.

Super, ne put-elle s'empêcher de déclarer, souriante, lorsqu'il accepta de dîner avec elle.

Elle allait se mettre en route, mais sa petite main se posa autour du bras d'Akeno. Sans méchanceté ou mauvaise intention. Simplement, histoire de se tenir à lui, comme deux amis. Elle vérifia, d'un regard, son approbation et retira (ou non, suivant la réaction d'Akeno) sa main, avant d'avancer.

Ils furent, en quelques minutes, à la cantine. Sagement, comme le reste des élèves, ils se tassèrent dans la file d'attente qui menait à l'entrée du self. Cet amoncellement de gamins faisait penser à un troupeau de moutons, et les discussions à voix haute, les cris et autres bruits de lavabo très caractéristiques de cette période charmante et délicate qu'on appelle « adolescence », confirmaient encore cette impression. À l'odeur de légumes s'ajoutaient celles des parfums bas de gamme de certaines filles, l'odeur des poils mal lustrés des garous, l'odeur de ceux qui, à l'heure précédente, s'étaient défoulés sur le terrain de sport… Suzu se sentait pâlir. Elle avait l'estomac dans les talons, mais une nausée la guettait.
Toutefois, la foule se dégorgea assez rapidement et permit aux deux amis de parvenir au seuil du self. Suzu, vaillamment, passa devant : en tant que senpai, elle ne pouvait laisser son kôhai se frotter aux plats ragoûtants de la cantine. Aussi, telle une avant-garde courageuse, dans un acte aussi épique qu'héroïque, la blondinette se jeta-t-elle à corps perdu dans le choix cornélien du plat de tomates, de riz ou de viande de dinde. Elle parvint à la fin du circuit de la mal bouffe, son plateau garni de mets qui n'auraient pas tenté le chat de gouttière le moins délicat.
Elle attendait Akeno. Dès qu'il parut, ils avancèrent dans la salle afin de trouver une place où ils pourraient dîner tranquillement.
Toutefois, quelque chose dérangeait Suzu. Plusieurs regards se relevaient sur eux quand ils passaient entre les rangées de tables. La plupart étaient surpris, voire littéralement incrédules. La sorcière était relativement étonnée, mais elle aurait encore préféré qu'on ne leur prête aucune attention. Elle s'assit à une table que personne n'avait encore investi, près de la fenêtre qui donnait sur l'extérieur. Il faisait déjà nuit noire, et on ne voyait pas les étoiles, signe qu'il allait pleuvoir. La température était basse.
De temps en temps, un élève ou deux se retournait pour leur jeter un regard curieux. Finalement, perdant patience, Suzu fit une grimace des plus atroces au cinquième qui usa de cette parade. Rougissant jusqu'aux oreilles, il se retourna.

On devrait être tranquilles, maintenant. Bon appétit ! lança-t-elle sans grande conviction devant l'ersatz de nourriture comestible qu'on leur avait servi.

Elle commença par l'entrée, une salade, qu'elle abandonna à sa troisième bouchée.

Ça fait longtemps que tu as été admis dans l'académie ?

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'antre des tortures. [PV Akeno]   Jeu 13 Jan - 18:34


Akeno était ravi que Suzu lui ait proposer de venir manger avec elle au réfectoire, il n’en avait pas l’habitude, lui, il avait presque toujours été seul, bien qu’a la fin il en avait l’habitude, il aimait quand même avoir de la compagnie de temps en temps, alors bien sûr, il avait accepter… Un petit instant passa avant que son interlocutrice lui réponde:

-Super. 

Le jeune garçon se releva de l’endroit ou il s’était assis il y avait quelques instant et s’apprêta à suivre Suzu qui allait sûrement ouvrir la marche jusqu’au réfectoire quand cette dernière mit sa main autour de son bras. Puis elle le regarda pour voir si il était d’accord, Akeno rougit un peu, mais ne dis rien, pas par ce qu‘il n‘était pas d‘accord, au contraire. Suzu qui avait sûrement prit ça pour un « oui » ne le lâcha pas.
Le trajet ne fut pas long, quelques minutes juste, la bibliothèque et le réfectoire n’était pas très éloignés l’un de l’autre… Il y avait une bonne file d’attente, Akeno n’avait jamais aimer les endroits ou il y avait beaucoup de monde, ça l’avait toujours mis un peu mal à l’aise, mais il ne dit rien. Et puis quelques instants plus tard, il y avait déjà moins de monde, le jeune homme trouvait que c’était beaucoup mieux ainsi…
Ce fut Suzu qui passa en première, presque aussitôt suivi de Akeno qui ne voulait pas la perdre de vue…
Quand il eut prit ce qu’il voulait, il alla rejoindre Suzu qui l’attendait un peu plus loin, il avancèrent ensemble pour trouver une table ou il n’y avait personne. Suzu semblait être dérangée par les autres élèves qui les regardaient bizarrement , Akeno lui en avait l’habitude et il ne l’avait même pas remarquer…
Ils trouvèrent une table juste à côté de la fenêtre, il faisait déjà nuit et en plus, il ne semblait pas faire très chaud dehors… Encore quelques élèves se retournaient pour les regarder, Suzu avait l’air d’en avoir marre et des que le cinquième se retourna, elle lui fit une grimace, l’élève se retourna presque aussitôt, Akeno était assez étonné, lui, il n’aurait jamais oser faire ça…

-On devrait être tranquilles, maintenant. Bon appétit !

Un petit instant passa puis elle dit:

-Ça fait longtemps que tu as été admis dans l'académie ?

Ca faisait plus de trois mois maintenant que Akeno avait été admis dans l’académie. Mais le jeune homme ne répondit pas tout de suite, pourquoi ? Tout simplement parce que pour une raison inconnue, la question de Suzu qui lui demandait depuis quand était-il à l’académie lui avait fait repenser à pourquoi il avait été forcé d’y aller, tout ça à cause de ce vampire qui avait croiser sa route dans la forêt…
Un très long moment passa puis Akeno répondit enfin à la question de son interlocutrice:

« Plus de trois mois… »

Il commença à manger, puis il en eut marre du silence qui pesait, il dit alors:

« …Et toi ? »

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Dans l'antre des tortures. [PV Akeno]   Ven 11 Fév - 20:43


Suzu était étonnée par le long silence d'Akeno. Peut-être avait-elle touché une corde sensible ?
Elle n'avait maintenant aucun doute quant à la nature du jeune homme – c'était visiblement un être magique. Il n'avait certainement pas bien vécu son arrivée à l'académie. La sorcière avala une bouchée, pensive. Elle non plus, n'avait pas envie de parler de ce qui l'avait amenée ici… Le meurtre de ses parents.
Même si c'était d'abord Eve, sa seconde personnalité, qui les avait tués, cela n'excluait pas sa propre responsabilité. Isolée dans son enfance, Suzu avait développé très jeune cette schizophrénie suite à l'amour toujours décroissant de sa mère. Surtout de son père. Elle y avait souvent pensé ; lorsqu'il lui parlait, c'était le plus souvent pour la réprimander ou l'envoyer dans sa chambre.
Il était évident qu'un enfant ne pouvait s'épanouir normalement dans ces conditions. Encore moins un enfant au sang magique. Mais ses parents s'en étaient rendus compte trop tard, et ils n'avaient pu agir pour changer cela. Suzu, Eve, les avaient éliminés trop tôt.
Cette réflexion amena la jeune fille à repenser au séjour prolongé qu'elle avait passé chez son oncle. Ce n'était pas toujours facile, certes, mais il avait su l'aimer malgré sa différence. C'était, sans aucun doute, le plus important dans un cas pareil ; l'amour d'un parent, même éloigné, pour son enfant, et ce malgré sa maladie, ou ce qui fait de lui qu'il n'est pas normal.
Suzu avait plus de points communs avec cet oncle, qu'avec le commun des mortels. Ces stupides humains qui ne savaient rien… Ces humains qui constituaient des proies de choix pour les différentes races fantastiques qui hantaient l'académie Klain.
Enfin, Akeno répondit, semblant émerger ; il lui retourna ensuite la question. Suzu eut un sourire, toujours aussi doux et sincère. Elle le trouvait mignon, et sympathique, bien plus agréable que le reste des pensionnaires. Elle ne comprenait pas l'acharnement qu'il subissait, mais n'avait pas non plus l'intention d'intervenir en sa faveur. C'était à lui de s'en libérer s'il le voulait.

Bientôt quatre mois.

Elle entama son dessert après avoir terminé son plat de résistance, auquel elle avait à peine touché, car elle avait l'appétit soudainement coupé.

Mais je ne connais pas grand-monde, ajouta-t-elle simplement en plongeant sa cuillère dans son yaourt.

Effectivement, elle connaissait assez peu de personnes, somme toute, mais elle ne s'en plaignait pas vraiment. Elle ne se sentait pas particulièrement exclue – d'abord parce qu'elle ne cherchait pas spécialement le contact d'amitié, et ensuite parce qu'elle savait s'imposer, et qu'elle était plus crainte que moquée.
Elle reposa le pot de son yaourt, calmement, sans parler. Le brouhaha environnant ne perturbait pas spécialement la conversation qu'elle entretenait avec Akeno, mais il lui semblait qu'il n'était pas très bavard.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Dans l'antre des tortures. [PV Akeno]   



Revenir en haut Aller en bas
 

Dans l'antre des tortures. [PV Akeno]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives
-
Sauter vers: