AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une blessure pour une amitié.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Statut : Elève
Messages : 486
Mystérieuses framboise-cerises : 103

Documents
Age (ou l'age d'apparence): 18 ans
Pouvoir(s):
Oh! Un Garou ~
Oh! Un Garou ~


MessageSujet: Une blessure pour une amitié.   Ven 11 Fév - 19:57


*sonnerie* La sonnerie venait de retentir. Cette sonnerie indiquait la fin du cours dans lequel j'étais. Je rangeais mes affaires dans mon sac et je regagnai la cours des sports où ce déroulait mon prochain cours. Ah, le sport ! J'aime bien le sport, il me permet de rester en forme et de muscler mon corps (bon pas au point d'être très costaud). J'allai dans les vestiaires filles pour me changer. Un simple jogging noir, un T-shirt et c'est bon je suis prête.

Ma professeure de Sport est très dynamique et elle n'aime pas les "gens lents, à la ramasse" :

Allez allez, on se dépêche ! Arrh...que vous êtes lents ! Un peu plus de nerf ! Bon aujourd'hui c'est badminton ! Allez chercher les raquettes et les volants et on se retrouve dans le gymnase !

Donc je partis chercher les raquettes avec d'autres élèves de ma classe. Une fois dans le gymnase, la prof' nous donna les consignes de ce qu'on allait faire et siffla pour que le cours commence. Je pris une raquette et un volant et je partis sur le terrain 6. Les numéros des terrains correspondent à notre niveau : les terrains 1 et 2 sont pour les élèves doués, les terrains 3, 4, 5 et 6 pour les moyens, et les terrains 7,8 et 9 pour les les élèves qui ne sont pas très forts.

Je rattrapais presque tout le temps le volant jusqu'au moment où mon pied dérapa et je me tordis la cheville. Cela me faisait tellement mal que je ne pouvais plus marcher. La professeure arrivait et examina ma cheville :

Bon je ne suis pas médecin mais je crois bien que tu t'es tordue la cheville ou un truc dans le genre. Elodie, tu peux amener Mitsuki à l’infirmerie s'il te plaît ?

Elodie, une fille de ma classe m'accompagna jusqu'à la porte de l'infirmerie et elle repartit en direction du gymnase. J'ouvris pour la première fois la porte : dans la petite salle d'attente, les murs étaient rose très pale et recouverts de poster sur le tabac, toutes sortes de maladies, il y avait un grand canapé beige et trois sièges. Sur l'un d'eux, ce tenait une fille aux longs cheveux blonds avec des yeux verts....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Une blessure pour une amitié.   Sam 12 Fév - 13:33


Le réveil a sonné. Nan, c'est pas possible. Pourquoi est-ce que j'ai l'impression de ne jamais pouvoir dormir en paix? Je me suis traînée au réfectoire, les cheveux en bataille, la vision encore floue. Après avoir englouti mon petit-déjeuner, je suis remontée dans ma chambre. J'ai enfilé avec beucoup de peine mes vêtements. Quelle vie de bagnard! Aujourd'hui, c'est l'école, et c'est, pour moi, ma rentrée. Ma classe à l'air pas mal, à part deux filles que j'ai déjà eu l'occasion de rencontrer ( elles s'en sont souvenues...).

J'ai fourré dans mon sac quelques livres au hasard. Après, j'ai enfilé mon manteau.

On m'a fais entrer dans une classe ou une vieille enseignait l'anglais en salle 6.
"-Bonjour mademoiselle. Je suis ravie de vous recevoir dans ma classe. Mais, dîtes-moi plutôt quel est votre prénom!

Quel pathétisme....

"- Moi, c'est Raimei. Raimei Shimizu. Et vous? répondis-je avec passivité.

Surprise, qu'elle était, la vieille!

"- Bon, continuons... qu'elle a répondu, perturbée.


Elle m'a dit qu'elle était la professeure principale de cette classe. Mais vu la tête qu'elle faisait quand elle me l'a dit, elle ne paraissait pas ravie du tout.
Bon, après, j'ai cours de français. On devait se rendre en salle 202.

"- C'est loin, ce truc! pestais-je.

C'est alors que je décidai de courir un peu, premièrement parce que j'adore le sport, et deuxièmement parce que ça me parraîta moins loins. Je commence à trotiner quand PAF, je loupe une marche et dévale les escaliers sur les fesses. Inutile de dire que quand ma classe à vu ça, ils se sont esclaffé. J'avais envie de les baffer tous un à un. Bon, j'essaye de me relever quand je m'aperçois qu'une simple pression sur mon poignet gauche m'arrachai un cri. Oh, nan! Je suis bonne pour l'infirmerie. Oh, et puis nan, je n'y vais pas, j'ai pas envie!
Et là, la directrice est apparue.

"-Mademoiselle Shimizu! Mais que vous est-il arrivé?

Voyant que mon poignet enflait et devenait rouge-violet, et s'écria:

"-Vite, vite! A l'infirmerie!!

Elle glapissait comme une chouette, braillant et m'entraînait dans la salle où je ne voulais surtout pas aller. Qu'elle m'énervait!! *Ferme-la! On dirait que t'as le feu au fesses! pensais-je.
Elle me poussa devant une porte blanche, froide comme la pierre. Puis, elle me laissa seule. Pendant une seconde, j'envisageai de ne pas pousser la porte, mais les caméras de surveilance qui étaient braquées sur moi m'en dissuadèrent. Sans compter que la prof d'anglais ( Mme BORINO) avait dû parler de mon comportement peu apprécié.
Alors, je poussai la porte.
Un petit carillon annonca ma venue. Il faisait chaud, à l'intérieur. Il y avait les murs. Roses. Très pâles. Un grand canapé beige était acculé au mur. Il était beau et luxueux. Il y avait aussi trois sièges. Je décidai de m'asseoir sur l'un d'eux.

Peu après, une fille assez grande et accompagnée d'une autre fille entra.....

Revenir en haut Aller en bas
 

Une blessure pour une amitié.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives :: # Archives des RPs
-
Sauter vers: