AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 At the night, the secrets are discovered ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: At the night, the secrets are discovered ...   Ven 25 Fév - 20:44


Les couloirs la nuit ... Certains ne s'y risqueraient pas par peur ou par prudence - Y a-t-il seulement une différence entre ces deux mots ... - Mais moi je me fiche de ce qu'on raconte. Soit disant des gens auraient entendu ou vu des choses étranges. De toute façon le premier qui me touche ou me cherche des noise je le saigne ... Et pas au sens figurer ! Le bruit de mes pas résonnait dans le silence du couloir désert ...

Vous vous demandez peut-être pourquoi je suis sortis en plain milieu de la nuit et pas bien au chaud dans mon lit. Tout simplement, car j'avais dans mes projets de sortir dehors, pour me trouver quelque chose ou plutôt quelqu'un à manger. J'attrapai un chouchou accroché à mon poignet et m'attachai les cheveux d'une queue de cheval négliger. Je m'ennuyais à mourir, je ne connaissais personne ici ... Non pas que je veuille avoir des amis, mais juste quelqu'un pour discuter ... Combler la solitude. Je montai un escalier et me retrouvai face à un long couloir, du côté droit se situaient des portes, qui menaient aux salles de cours et à gauche et des fenêtres. Je m'engageai dans ce couloir et je ne sais pour quelles raisons, je me mis à tourner sur moi-même comme une danseuse étoile en chantonnant une chanson ... Que j'aimais énormément. C'est ma mère qui me la apprise. Je n'ai jamais compris les paroles, mais faut-il vraiment connaître la signification de quelque chose pour l'aimer ou la détester ?

- Os iusti meditabitur sapientiam, et lingua eius loquetur iudicium, beatus vir qui suffert tentationem, quoniam cum probatus fuerit, accipiet coronam vitae.

Ma robe virevoltait fouettée par l'air. Un instant je me crut revenue en arrière, dans ma chambre, devant ce miroir, avec ma mère ... Mais la réalité me rappela bien vite à elle. Je portais une robe bouffante, comme on portait à l'époque des rois et des princesses, mauve pâle, des manches blanches un peu trop longues et cousus de ruban par-ci par là. Pour compléter ma tenue une paire de botte haute - Jusqu'aux genoux - blanches à lacet mauve. Mon style vestimentaire en faisait rire plus d'un, mais je m'en fichais ... J'aimais trop ces vêtement, pour m'habiller avec des jeans ou des tee-shirt, soit disant à la mode ! Peu importe ce que disent les autres ! Qu'ils aille au diable !

Au loin j'apperçus une ombre, peut-être un élève ? Mais elle se dissipa aussitôt j'en déduis alors deux hypothèses : soit la fatigue me jouait des tours, soit connaissant, les secrets de cette académie, je viens de voir un fantôme. Dans les deux cas ça m'est égal ... Je soupirai et me remis à marcher normalement, profitant de la nuit, qui me permettait de déambuler seule, sans personne pour m'embêter ...

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: At the night, the secrets are discovered ...   Sam 26 Fév - 14:46


Le lundi avait toujours été le jour que Akeno détestait le plus. Il n’aimait pas l’école, et le lundi matin, quand le réveil sonnait et qu’il pensait à toute la semaine avec tout les cours qu’il allait avoir, ça avait le don de le mettre de mauvaise humeur.

Le jeune garçon dormait profondément jusqu’à être réveillé par un étrange bruit, il ne savait pas vraiment d’où il venait parce qu’il avait beau regarder partout dans la chambre, aucun objet n’était tombé. Ca venait sûrement d’en haut… En tout cas, il était encore tôt, le soleil était tout juste en train de se lever. Il se dit qu’il avait encore le temps et il partit se recoucher. Pendant dix minutes il essaya de se rendormir mais sans succès.
Tout en soupirant il se demanda ce qu’il pourrait faire en attendant l’heure d’aller déjeuner. C’est en regardant la chambre qui était assez en désordre qu’il eut l’idée de tout ranger, parce qu’il y avait vraiment tout et n’importe quoi étendu sur le sol. Puis quand il eut fini, il constata qu’il pouvait enfin aller manger il s’habilla et sortit de la chambre.

Quand il eut prit son petit déjeuner, il remonta dans sa chambre, prit ses affaires et partit en cour. La journée fut longue, très longue, et très ennuyante par la même occasion, de toute façon, tout les cours sont ennuyant d’après Akeno. Six heures passèrent comme ça, enfin six heures…. Le jeune homme avait plutôt l’impression qu’il y était depuis deux jours sans relâche. Et puis donc, après six heures de cours, il pu enfin partir. Avant tout, il retourna dans sa chambre, pour reposer ses affaires. Puis après il réfléchit, que pourrait-il faire aujourd’hui ? Il avait déjà une petite idée. Depuis qu’il était arrivé à l’académie Klain, Akeno allait souvent à la forêt. Il n’y avait pas beaucoup de monde et il pouvait donc être tranquille sans que personne ne vienne l’embêter.
Arrivé dans les bois, il prit des directions comme ça, au hasard, il pensait bien connaître la forêt car il ne s’y était jamais perdu encore. Il ne faisait donc jamais attention aux chemins qu’il prenait.
Il s’arrêta dans une petite clairière qu’il n’avait encore jamais vu ici et s’y installa. Il jeta un coup d’œil à sa montre, il était dix-sept heures, il avait encore du temps devant lui, il sortit de sa sacoche un livre et bouquina pendant une demi-heure. Puis il rangea son livre.
Aujourd’hui, il faisait beau, il y avait du soleil, on se serait crut en été, il faisait assez chaud aussi, le temps idéal pour sortir, parce qu’il était déjà allé dans la forêt alors qu’il faisait froid et ça n’avait pas vraiment été agréable…
En tout cas, il faisait beau ce jour là et Akeno aimait ça. Il pensait rester là encore une heure avant de s’en aller.
Le jeune garçon bailla, il commençait à avoir sommeil, il n’avait pas beaucoup dormit cette nuit. Il s’endormit.
Quand Akeno se réveilla, il faisait nuit, nuit noire. Il regarda sa montre, il était déjà tard, il avait dormit longtemps.
Comment allait-il faire pour s’y retrouver ? Cette forêt il la connaissait, mais pas quand il faisait nuit noire. Il se releva vivement , normalement, il adorait passer ses journées dans les forêts, mais la nuit, il les détestait, ça lui rappelait le jour ou il s’était fait mordre par ce vampire alors qu’il s’était enfuit de l’orphelinat. Depuis il n’avait aimer se retrouver dans les bois la nuit. Sans même réfléchir, il se mit à courir, il voulait trouver la sortie et très vite. Un long moment passa, puis après avoir longtemps couru, il la trouva. Sans même attendre un instant de plus il sortit de la forêt. Comme il était déjà vraiment très tard il avait hâte de retourner à sa chambre. Il arriva dans les couloirs, il y avait très peu de lumière et Akeno ne voyait pas vraiment ou il allait.
Il avait sans doute couru trop vite car il trébucha. Et il atterrit sur… sur qui ? Il ne voyait pas dans le noir .

« Euh… Pardon! Je… J’avais pas vu où j’allais… Désolé... »

Il pu voire sur qui il était tombé, il s’agissait d’une jeune fille qui devait avoir… onze ou douze ans. Aux cheveux noirs. Akeno se releva et il attendit une réponse de l’inconnue, ensuite il partirait parce qu’il avait hâte de revenir dans sa chambre.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: At the night, the secrets are discovered ...   Lun 28 Fév - 22:58


Enfin personne pour m'embêter c'est vite dit, très vite dit même ... Il s'excusa en prétextant qu'il n'avait pas vu où il allait. Je voulais bien le croire, à la vitesse à laquelle il courrait difficile de voir quelque chose. Je me relevai et passai mes mains sur ma robe comme pour la lisser. Je jetai un coup d'oeil au garçon, environ 15 ans je pense - Comme moi ! Enfin ça je suis la seule à le savoir quand on me voit j'ai onze ans ... - ce que je remarquais dès le début c'est sa taille environ 1m65, blond, moi à côté avec mes 1m50 ... C'est sûr qu'il ne devait pas du tout se douter que j'avais en réalité quinze ans, mais qu'importe cela m'amuse. Je ris intérieurement. Peut-être qu'il pourrait être mon repas ? Mais au sein de l'académie c'est peut-être à éviter non ? Si jamais un humain découvrait quelques chose, je suis peut-être imprudente, mais pas inconsciente, ma faim devra encore attendre. Je soupirai. D'une vois de fillette, car ma voix non plus n'avait pas changé malgré les années ... Je lui répondis :

- C'est pas grave. Moi aussi j'étais un peu dans les nuages. Dis tu t'appelles comment ?

J'aime bien jouer les toute gentille parfois, ça m'amuse beaucoup et me donne encore plus envie de massacrer quelques autres victimes après. Je lui souris, d'un sourire tout aussi factice que ma gentillesse et mon apparence. Pourvus qu'il tombe dans le panneaux, ce serais partie gagner pour moi. Car j'adore et je jubile à manipuler les autres ... Tels qu'ils soient, j'aime tirer les ficelles comme de vulgaires marionnettes. Je devais lever les yeux pour pouvoir lui parler, mais ce n'est pas pour autant que je me sentais inférieur ... par contre lui semblait presser ? Ce n'est peut-être qu'une impression mais il n'avait pas l'air de vouloir s'éterniser à discuter avec moi. Pas que moi je le veuille plus que lui mais bon. Parler n'a jamais tué personne ... Enfin pas si sûr, mais tant pis.

Je suis vraiment désoler c'est très court mais j'ai un down d'inspi là ... Je me rattrapais par la suite. Gomenasai ! J'espère que ça te dérange pas ...

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: At the night, the secrets are discovered ...   Ven 4 Mar - 19:05


Il faisait vraiment très noir dans les couloirs, il faut dire aussi qu’il était très tard.
Et il n’avait vraiment pas vu quand il avait percuter cette fille, il espérait tout de même qu’elle ne se fâcherait pas parce que lui, il n’avait vraiment pas fait exprès. Et pourquoi elle se fâcherait ? Akeno n’en avait aucune idée, mais il y avait des gens qui étaient bizarres dans cette académie, ça, il l’avait déjà remarquer depuis longtemps. Quelques instants plus tard, l’inconnue lui répondit enfin:

- C'est pas grave. Moi aussi j'étais un peu dans les nuages. Dis tu t'appelles comment ?

Pour le coup, Akeno était soulagé, heureusement qu’elle ne lui en voulait pas…
Et puis en plus, elle lui avait même demander son nom. Parce que lui, il n’avait pas l’habitude que les gens soient comme ça avec lui. Normalement, tout le monde se moquait de lui, si bien qu’il en avait prit l’habitude avec le temps. Et c’était pour cela que ça lui faisait vraiment bizarre que quelqu’un lui demande ça, mais ça lui faisait plaisir tout de même… En aucuns cas il se serait douté de qui était véritablement cette fillette, lui, pour le moment, il la trouvait très gentille.

« Je m’appelle Akeno, Akeno Andô… Et toi ? C’est quoi ton nom ? »

Maintenant, Akeno souriait lui aussi à la fillette, peut être pourrait-il devenir ami avec elle ? Qui sait ?
Avant, Akeno en avait pourtant eut des amis, mais depuis qu’il était entré à l’académie, plus personne n’était là pour lui, c’était aussi peut être un peu de sa faute, jamais, quand quelqu’un lui parlait méchament il ne lui répondait ou se défendait, tout le temps, il se laissait faire, et c’était comme ça qu’il avait commencer à être seul et sans personne.
Au début, ça ne l’avait pas vraiment embêter, il s’était dit que les amis, ça ne servait à rien, il était persuadé que de toute façon, ils le laisseraient tomber un jour, comme l’avait fait sa propre sœur ainsi que tout les autres.
Voilà pourquoi il ne voulait pas d’amis au début. Mais maintenant, ça faisait deux mois qu’il était ici, et deux mois sans personne, ça n’avait pas été facile à vivre tout les jours, voilà pourquoi depuis maintenant plusieurs semaines, il essayait du mieux qu’il pouvait malgré sa timidité de parler aux autres gens, la plupart du temps, il n’osait pas, ou les personnes à qui il parlait l’envoyait balader mais bon...
Le jeune garçon était maintenant rassuré de savoir que l’inconnue n’allait rien lui faire, il était aussi très content qu’elle se soit en quelque sorte intéressée à lui en lui demandant son prénom. Comme il était avec quelqu’un, les couloirs lui semblait moins effrayants même si ils étaient carrément plongés dans le noir à cause de l’heure très tardive qu’il était. De toute façon, maintenant, Akeno n’avait plus envie de retourner dans sa chambre, il préférais rester ici, même si il faisait un peu froid d’accord, mais là au moins, il avait de la compagnie, quelque chose qu’il appréciait de temps à autres, comme tout le monde.
Il fit un second sourire à la fillette et attendit une réponse.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: At the night, the secrets are discovered ...   Ven 4 Mar - 21:37


Pour l'instant tout se déroulais comme je voulais. Il me croyait gentille comme tout. Cependant, il fallait que je sois prudente, s'il s'avérait être un élève non-humain. Je devrais faire attention à moi, car il pourrait être dangeureux.À première vu, Akeno ne semblait pas dangereux du tout. Mais, regarder moi ! En apparences, je paraîs inoffensive et pourtant ... Par contre, s'il était humain ... Enfin bon vous aurez deviné ce que je voudrais lui faire, s'il était humain. S'il était un élève spécial, je ne pourrais pas l'attaquer. Je ne sais pour quelles raisons, je me suis toujours jurée de ne pas toucher à un être spécial, à part en cas d'extrême nécessiter. J'ignore, ce qui m'a fait faire ce choix, mais, c'est comme ça. Je me surpris à espérer qu'il soit un vampire. Pourquoi ? Les vampires s'attaquaient parfois à leur congénère, ça pouvait arriver. Mais, je me disais que s'il était un vampire, malgré mon caractère renfermé, sanguinaire ou encore cruel, on pourrait être amis ... Je chassais cette pensée de mon esprit, aussi vite qu'elle était venue. Depuis quand, je voulais avoir des amis moi ! J'étais très bien seule ... Sans personne ! Peut-être, que je me mentais à moi même. Peut-être quand fin de compte, j'avais besoin de quelqu'un. Tout le monde à besoin d'une personne, qui vous comprenne. Mais, je ne suis pas tout le monde ! Je respirai profondément, comme pour me calmer et répondis à sa question.

- Moi c'est Tsukiko Midori. Mais tout le monde m’appelle Tsuki.

C'est vrai que tout le monde sans exception m’appelais Tsuki, ce surnom ne me dérangeais pas plus que cela. en fait je m'en fichais.

Quand bien même nous deviendrions amis, peut-être aurait-il peur de moi ... Je n'aimais pas qu'on ait peur de moi, cela me blesse, me fait souffrir. C'est peut-être à cause de ça, que je déverse mon malheur sur les autres. Enfin bon ... On verra bien, ce qu'il adviendra. Je voulais aborder avec lui, le secret du pensionnat. Mais, je risquais gros, si je lui en parlais et qu'il ne savait rien. Je souriais toujours au jeune homme mais, me souviens brusquement que, souvent quand je souriais mes crocs étaient visibles ... Je cessai de sourire de suite en priant pour qu'il ne les ait pas vus ...

- Ça fait longtemps que tu es au pensionnat ? Tu es en quelle classe ? Et dis tu as quel âge ?

Là je ne jouais pas, j'étais de nature très curieuse. J'aime bien tout savoir de tout le monde et de tout. En plus cela collait parfaitement à " mon personnage " de fillette de 11 ans. J'aimerais bien voir sa tête, si je lui avouais que j'avais 15 ans. Ça me ferait bien rire je crois ...

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: At the night, the secrets are discovered ...   Sam 5 Mar - 15:09


Akeno regardait toujours son interlocutrice, quelques instants après, elle répondit à sa question:

- Moi c'est Tsukiko Midori. Mais tout le monde m’appelle Tsuki.

Elle lui sourit une seconde fois et il lui rendit son sourire. Pui tout à coup, le jeune garçon se posa une question, il ne l’avait pas remarquer avant parce qu’il était bien trop occupé à s’excuser parce qu’il lui était tombé dessus mais maintenant, il venait d’y penser. Il trouvait que c’était tout de même très étrange qu’une fillette qui devait avoir dix ans ou un peu plus soit dans les couloirs à cette heure si tardive. Pourquoi est-ce qu’elle n’était pas dans sa chambre ? Peut être qu’elle aimait se promener dans les couloirs la nuit ? Quoi que c’était un peu bizarre tout de même, ou peut être était-elle… Perdue ? Il pouvait toujours l’aider à retrouver son chemin, même si lui, il ne les connaissait pas par cœur non plus ces couloirs. Il les empruntait juste pour aller en cour et retourner à sa chambre, mais sinon, il n’y était jamais. Normalement, en ce moment, il ne devrait pas être là mais dans sa chambre. Mais ça ne le dérangeait pas du tout d’être là, bien au contraire il aimait avoir de la compagnie, pour une fois qu’il en avait…

- Ça fait longtemps que tu es au pensionnat ? Tu es en quelle classe ? Et dis tu as quel âge ?

Tsuki semblait curieuse. Ca ne dérangeait pas Akeno, au contraire, ça lui faisait très plaisir que quelqu’un s’intéresse à lui comme ça, et puis lui aussi il avait envie de s’intéresser à elle.

« Je suis au pensionnat depuis peut être un peu plus de deux mois… »

Apres avoir dit cela, il se arrêta de parler pendant quelques instants. La question « Ca fait longtemps que tu es au pensionnat ? », il ne l’avait jamais aimer, autant que celle que des gens lui avait déjà poser, «  Pourquoi est-ce que tu es dans cette académie ? », il détestait vraiment ces deux questions là. Sûrement parce que ça lui rapellait pourquoi est-ce qu’il avait du y aller à ce pensionnat, si il aurait eut le choix, jamais il ne serait venu ici mais bon… C’était entièrement de sa faute, c’était lui et personne d’autre qui avait eut l’excellente idée que d’aller dans la forêt ce jour là, puis après de s’y perdre et de se faire mordre par un vampire. C’était juste entièrement de sa faute, que à lui et à personne d’autre... Enfin si, peut être un peu la faute du vampire aussi mais bon… Il releva vivement la tête et continua de répondre aux question de Tsuki:

« Euh… Pardon tu disais quoi déjà ? Ah oui! Euh… j’ai quinze ans, et je suis en seconde. »

Si elle était perdue, ce qui était peut être probable, il pourrait peut être l’aider à retrouver son chemin, après quelques instants de silence, il dit:

« Dis moi, qu’est-ce que tu fais ici en pleine nuit? Tu es perdue ? Si tu veux je peux t’aider à retrouver ton chemin. »

Oui, c’était sûrement ça, elle s’était sûrement perdue. Enfin c’était ce que pensait Akeno. Il sourit en attendant une réponse de Tsuki. Puis il, tourna la tête en direction de l’endroit par lequel il était arrivé, pourquoi est-ce qu’il y avait si peu de lumière ? En pleine journée pourtant ils étaient bien éclairés ces couloirs ?

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: At the night, the secrets are discovered ...   Dim 6 Mar - 21:13


On avait donc le même âge enfin même s'il ne devait s'en être rendu compte - ce qui est normal à après tout - et il était en seconde, classe dans laquelle je devrais être, si se stupide vampire ne m'avait pas mordu ! Et puis pourquoi mon corps à subitement cesser de grandir et de vieillir à partir de cet évènement. Alors, que chez d'autres vampires, leur croissance suit son court normal. Enfin ... Pour le moment je suis condamnée à rester une petite fille, à moins qu'un jour peut-être, je ne sais par quel miracle, je vieillis de nouveau. C'est peu probable je sais mais, on ne sait jamais ce qui peut se passer. Alors, vaut mieux espérer ...

« Dis-moi, qu'est-ce que tu fais ici en pleine nuit ? Tu es perdue ? Si tu veux je peux t'aider à retrouver ton chemin. »

Déjà que depuis ma constatation de tout à l'heure je ne souriais plus mais, là Akeno avait touché une corde sensible. Qu'il me demande, ce que je faisais ici en pleine nuit, ne me dérangeais pas. Mais, j'ai toujours détesté qu'on me propose son aide, sans que je ne l'ai demandé. Et comme j'ai trop de fierté pour avouer que j'ai besoin d'aide ... Pourtant, je sais que ça part d'un bon sentiment mais, je n'aime pas ça. J'ai l'impression, qu'on me rabaisse plus bas que terre. Je sais aussi que ce n'est pas l'intention de mon interlocuteur, je n'y peux rien c'est plus fort que moi. Je crois bien, qu'avouer que j'ai tors ou besoin d'aide, serait les deux choses qui me seraient le plus insupportable.

- Non, je ne suis pas perdue, je me promenais et si j'ai besoin de ton aide je te le dirais !

Ou pas ... Je lui avais répondu d'un ton glacial, plus du tout enjoué et joyeux comme précédemment non ... Je le regardais droit dans les yeux et mon regard ne devait pas être des plus agréables. Au bout de quelques instants, je cessai cela. J'observais le sol en attendant la réaction de Akeno. En fait je m'en fichais un peu de sa réaction. Je n'aurais peut-être pas du réagir comme ça mais ... Je suis très impulsive et je fais et dis des trucs sur un coup de tête. J'en paye les pots cassés souvent d'ailleurs ... Je souris au risque, qu'il découvre mon secret. Et puis si jamais cela arrivait, je n'aurais qu'à faire de lui mon repas et le problème serait réglé !

- Mais, je peux te retourner la question ... Toi qu'est-ce que tu fais dans les couloirs à cette heure ?

J'avais retrouvé mon ton mielleux de petite fille, comme si rien ne c'était passé. Comme si je ne lui avaispas parlé désagréablement auparavant.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: At the night, the secrets are discovered ...   Mer 9 Mar - 12:04


Akeno pensait qu’elle s’était sûrement perdue sinon qu’aurait-elle fait seule dans les couloirs à cette heure là ? Enfin c’était ce qu’il pensait. Jusqu’au moment où elle dit;

- Non, je ne suis pas perdue, je me promenais et si j'ai besoin de ton aide je te le dirais !

Pour le coup, Tsuki n’avait pas l’air contente. Pas contente du tout même, Akeno l’avait remarquer à son ton glacial et puis aussi à son regard qui n’était en rien sympathique contrairement à l’instant d’avant. Mais pourquoi ? Qu’est-ce qu’il avait dit lui ?
Il lui avait juste demander si elle avait besoin d’aide, et rien d’autre, en tout cas, elle n’avait sûrement pas apprécier cette question. Et maintenant ? Qu’est-ce qu’il devait lui dire maintenant lui ? Il n’en avait aucune idée. S’excuser ? Oui, mais s’excuser de quoi alors ? Il n’avait rien dit de mal ? Enfin il l’espérait, mais peut être qu’elle n’avait juste pas aimer un de ses propos ? Mais lequel ? Akeno était perdu dans ses pensées quand la voix de son interlocutrice se fit entendre, elle dit:

- Mais, je peux te retourner la question ... Toi qu'est-ce que tu fais dans les couloirs à cette heure ?

Et puis maintenant, elle était redevenue « gentille » elle lui avait sourit et lui avait retourner sa question. Il y eut quand même un petit moment où le jeune homme ne dit rien. Ca l’avait tout de même un peu étonné mais il ne s’éternisa pas le dessus. Il se dit qu’elle avait simplement eut… Un saut d’humeur en quelque sorte.. Enfin c’était ce qu’il pensait pour le moment, il ne se doutait pas de qui elle était réellement cette fillette. Pour lui, elle était juste sympathique ( sauf bien sûr à part le petit saut d’humeur mais bon… Ca il l’avait déjà oublier…). C’était étrange tout de même … Akeno attendit encore un petit moment avant de répondre à la question qu’elle lui avait retournée:

« Ce que je fais dans les couloirs à cette heure ? Eh ben… en fait je n’avait aucune intention de passer ma nuit à m’y promener. C’est juste parce que j’étais dans la forêt, mais j’avais sommeil et je m’y suis endormis et ensuite je n’ai pas vu le temps passer. Quand je me suis réveillé, il faisait déjà nuit. Alors j‘ai essayer tant bien que mal de trouver la sortie, et je l‘ai trouvée. Et puis après je t‘ai rencontrée ici… »

Il sourit à Tsuki, et attendit une réponse de cette dernière. Il y avait une chose qu’il trouvait étrange mais il ne préférais pas en parler, ce qu’il trouvait étrange aussi, c’était qu’elle se promenait dans les couloirs à une heure pareille.
Mais après tout, ça n’était pas ses affaires, peut être que elle, elle aimait faire ça même si c’était étrange. Et c’était peut être aussi de la faute à Akeno? Peut être que c’était lui qui se mêlait de ce qui ne le regardait pas ?
Il y eut un bruit au loin, puis encore un autre et un autre, et ainsi de suite. C’était peut être et même sûrement un surveillant qui passait, peut être les avait-il entendu. Si c’était le cas, ils étaient tout deux dans de beaux draps, il ne fallait pas qu’ils soient vu. Enfin, Akeno ne savait pas pour Tsuki, mais elle aussi, elle se promenait dans les couloirs et ça, c’était interdit.

« Il y a quelqu’un qui approche. Il vaux mieux partir d’ici non ? »

Les bruits de pas se faisaient de plus en plus forts. Ca devenait urgent, il fallait qu’ils partent avant qu’il ne les trouve. Sauf si ils voulaient être punis ou même pire mais ça, Akeno n’en avait pas vraiment envie. Il attendait impatiemment une réponse de son interlocutrice même si il aurait pu partir et s’en passer. Mais il avait envie de savoir ce qu’elle en pensait. Même si ça semblait évident…

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: At the night, the secrets are discovered ...   Sam 19 Mar - 22:29


( Tsukiko est très lunatique ^^ & Sorry pour le big-retard … )

Akeno sourit à la fin de sa phrase et je lui rendis son sourire, comme si rien ne s'était passé précédemment. J'entendis un bruit de pas qui se rapprochaient dangereusement. Il l'avait surement remarqué lui aussi, vu le regard qu'il me lançait. Un faisceau lumineux se dessina au fond du couloir mais, nous étions trop loin pour que le propriétaire de cette lampe, puisse nous voir. Sans doutes un prof ou un surveillant. Dans tous les cas il ne fallait pas que l'on s'éternise ici, sous peine de sanctions. Je ne savais pas trop quoi faire et lui non plus visiblement mais, je perdais trop de temps à réfléchir. Il fallait agir et vite ! J'ouvris la porte qui se trouvait à côté de moi et saisis Akeno par la main. Je fermai la porte en la laissant ouverte légèrement pour observer l'extérieur. Nous nous trouvions dans une salle de cours visiblement. D'après ce que je pouvais apercevoir, avec la faible lueur de la lune qui passait par les fenêtres. Je restais près de la porte, tout en observant l'extérieur. Le surveillant passa juste devant moi. Si j'écoutais mon instinct, je l'aurais déjà égorgé. Mon ventre gargouilla dans un bruit on ne peut plus audible. Les pas s'éloignèrent et le surveillant tourna à l'angle du couloir. Je rouvris la porte en grand et me tournai vers Akeno :

- C'est bon il est parti, heureusement qu'il ne nous a pas surpris.

Je n'ose même pas imaginer, ce qui se serait passé sinon. Enfin bon, rien ne pourrais empirer la situation actuelle. J'étais dans un orphelinat où je ne connaissais personne. Et en plus j'ai une de ces faims. Oui bon c'est un détail mais n'empêche ... J'attendis la réaction d'Akeno. Moi personnellement me faire punir, ne me dérange pas outre-mesure ... Par contre, peut-être que ça l'aurait embêté. Je m'adossai au mur et ajoutai :

- J'aime bien me promener la nuit. Dans les couloirs ou même dehors. Ça me change les idées.

Il s'en fichait peut-être de savoir, que j'aimais faire des escapade nocturne mais, il m'avait bien demandé pourquoi j'étais dans les couloirs tout à l'heure non ? Voilà il avait sa réponse ... Certes, ce n'était pas seulement pour me changer les idées, que je sortais la nuit. Mais, je n'allais pas lui dire : « Eh tu sais je sors la nuit, pour vider de leur sang les pauvres humains qui passent dans le coin. » Soit il comprendrait, car il est comme moi ou c'était un humain et il me prendrait pour une tarée de partir en courant et en hurlant ...

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: At the night, the secrets are discovered ...   Mer 23 Mar - 18:18


[ T'en fait pas pour le retard ^^]

Les bruits de pas se rapprochaient, il fallait faire vite si ils ne voulaient pas être punis, en tout cas, lui, il ne voulait pas l’être, après, si Tsuki voulait ( même si il en doutait fortement) il n’allait pas la forcer à aller trouver un endroit ou se cacher, après tout, elle faisait comme elle voulait et ce n’était pas ses affaires.
Avant qu’il n’ait pu réagir, son interlocutrice lui prit vivement la main et il se retrouva dans une salle sans même avoir eut le temps de dire un mot. Il s’agissait probablement d’une salle de classe, le jeune garçon en était certain car il y avait des tables et, juste devant eux, un bureau. Il vit Tsuki fermer la porte à moitié pour voir ou le surveillant se dirigeait à présent mais pour ne pas se faire voir non plus. Quand il était partit, elle rouvrit la porte et dit:

- C'est bon il est parti, heureusement qu'il ne nous a pas surpris.

Akeno acquis de la tête. Il n’osait même pas imaginer ce qu’il se serait passé si il les aurait surpris en train de sa cacher à cette heure là dans une salle de cours. Il regarda un peu tout autour de lui. Dans quelle salle de classe se trouvaient-ils ? Il ne croyait pas la connaître, lui, quand il allait en cours (c’était assez rare) il allait toujours au premier ou deuxième étage mais jamais ici.

- J'aime bien me promener la nuit. Dans les couloirs ou même dehors. Ça me change les idées.

Une pensée traversa l’esprit du jeune homme, il trouvait qu’elle lui ressemblait un peu . Lui aussi, il aimait se promener pour se changer les idées, à la différence prés que lui, ce n’était pas les couloirs mais la forêt et puis, ce n’est pas la nuit qu’il aime s’y promener, il a horriblement peur de la forêt durant la nuit, mais mis part ça, c’était pareil.
Il faisait presque tout noir, à part le peu de lumière qui y avait à travers la fenêtre mais la salle de classe était plongée dans l’obscurité, mais il y avait assez de lumière pour qu’il voit Tsuki qui se tenait non loin de lui et ce qui l’entourait, mais il ne voyait pas ce qu’il y avait au bout de la pièce, même si cela n’était pas un problème majeur pour aujourd’hui. Il regarda son interlocutrice et dit:

« Pour moi c’est un peu pareil… C’est dans la forêt où j’aime me promener…
Moi aussi quand j’y vais, ça me change les idées, j’oublie tout mes problèmes et j’ai même l’impression que rien n’est arrivé, j’imagine que mes parents ne sont pas morts, que je ne me suis pas fait mordre par ce vampire et que au final je ne suis pas arrivé ici… J’imagine que tous ce passe bien en fait, comme avant… »


Akeno ne comptait pas en dire tant au début, il ne savait même pas pourquoi il avait dit tout ça. Sur le coup, il avait un peu honte et il s’était mis à rougir, heureusement qu’il faisait noir et que Tsuki ne le voyait pas, enfin, il l’espérait…

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: At the night, the secrets are discovered ...   Mer 23 Mar - 21:28


Akeno semblait réfléchir.

« Pour moi c'est un peu pareil... C'est dans la forêt où j'aime me promener...

Moi aussi quand j'y vais, ça me change les idées, j'oublie tous mes problèmes et j'ai même l'impression que rien n'est arrivé, j'imagine que mes parents ne sont pas morts, que je ne me suis pas fait mordre par ce vampire et qu'au final je ne suis pas arrivé ici... J'imagine que tous ce passe bien en fait, comme avant... »


Un vampire ?! C'était lui aussi un vampire ?! Au début cela me surppris qu'il me déballe ça de but en blanc. J'aurais très bien pus ignorer le secret du pensionnat. Heureusement ce n'était pas le cas ... Cependant, j'oubliaisvite ce point. Ses parents étaient morts, les miens c'est tout comme. Jen 'ai plus aucune nouvelle depuis cette nuit-là. Mais, moi je ne m'imagine jamais que tout va bien. Quand tout va mal, tout va mal pour moi. Je ressasse très souvent le passé mais, je ne l'imagine jamais meilleur. En fait je n'y arrive pas ... Pour la première fois depuis que j'avais croisé Akeno, je lui souris sincèrement. Pas un sourire factice, non un vrai sourire. Cela m'arrivais rarement mais, m'arrivais tout de même des fois.

- Ravi de rencontrer quelqu'un comme moi, enfin je veux dire un vampire.

Dis-je ironiquement. Puis je poursuivis.

- Moi aussi j'ai perdu mes parents. Je ne les ai pas réellement perdu. Mais, pour moi c'est tout comme. Depuis ma transformation je ne les ai jamais revus soit quatre ans.

Je me tus quelques instants :

- Dis ça fait combien de temps que tu es un vampire ?

C'était sans doutes douloureux pour Akeno, de parler de tout ça. Mais, je suis curieuse, j'y peux rien ... Et puis même si je peux sembler indifférente à ce genres de choses. C'est faux, je ne le montre pas c'est tout.



Désoler Down d'inspi =( ...

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: At the night, the secrets are discovered ...   



Revenir en haut Aller en bas
 

At the night, the secrets are discovered ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives
-
Sauter vers: