AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mieux vaut regarder où l'ont met les pieds ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Mieux vaut regarder où l'ont met les pieds ...   Sam 26 Mar - 17:46


Mercredi après-midi ... J'adore. Cela signifie détente et calme pendant un après-midi entier. Sans cours ... Pas mal d'élèves avait quitté le pensionnat pour aller se promener. Faut dire qu'il faisait beau aujourd'hui. Le soleil était au rendez-vous sans pour autant sous écraser sous sa chaleur. C'est parfait. Après la pause de midi, j'étais sortie dehors prendre l'air un petit peu. À l'ombre bien sûr ... J'aime bien le soleil, mais j'évite de m'y exposer. Inutile de vous préciser pourquoi ... Ce midi, je n'étais même pas allée à la cafétéria manger un morceau. Je pense que mon repas de cette nuit va me suffire jusqu'à au moins demain. J'avais attaqué deux jeunes gens, un homme et une femme si je me souviens bien. Cette pensée m'arracha un sourire ...

J'étais adossée à un arbre et j'observai les aller-retour des élèves. Souvent en groupes, il était rare de voir des jeunes tout seul ici. Chacun avait son groupe d'amis. Moi part-contre, je fais partie des exceptions qui confirment la règles. Je n'ai jamais trop apprécié la compagnie. Je quittai mon poste d'observation. Pour aller où ? À vrai dire j'en sais trop rien. Je déambulai ainsi dans la cour, en prenant garde à ne pas trop m'attarder au soleil. Mes pas me portèrent au pied d'un mur. Ou plutôt un muret, qui longeait la cour. Il était haut d'un peu moins de deux mètres et large d'une quinzaine de centimètre. J'ai toujours été très casse-cou. Petite déjà, je grimpais n'importe. Ce qui m'a valu de nombreuse blessures et fractures. Mais cela ne m'empêcha jamais de recommencer.

Le mur était en pierre. En prenant certaines pierres qui dépassaient comme appuis, je retrouvai vite au sommet de ce mur. J'avais fait attention à ne pas déchirer ma robe. Oui, comme à mon habitude j'étais encore vêtue d'une robe. Mais pas une robe d'été comme les jeunes filles portent non ... Une robe comme on en portait il y a longtemps. Elle m'arrivait en peu plus bas que les genoux, d'une jolie couleur bordeaux avec des rubans noirs. Au pied je portais une paire tout aussi noire. Pour une fois mes cheveux n'étaient pas attachés. Comme une funambule qui marche sur un fil, je marchais sur le muret. Puis je me mis à chantonner.


« Ki wo tsukete kami-sama wa miteru
Kurai yomichi wa te wo tsunaide kudasai
Hitori de tooku ni ite mo
Itsu mo mitsukedashite kureru »


Je me mets souvent à chanter. N'importe quand et n'importe où. J'adore le chant et la musique. Je tiens ça de ma mère, elle était pareille. Je tournai sur moi-même semblable à une danseuse étoile, mais j'aurais dû faire plus attention. Je glissai et faillis me retrouver deux mètres plus bas. J'ai juste eu le temps de m'agripper au mur. Je remontai en haut et finis les escalades, je m'assis sur le bord du muret, puis me perdis dans la contemplation d'un objet invisible ...

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mieux vaut regarder où l'ont met les pieds ...   Dim 27 Mar - 16:57


Une journée comme une autre. C'était un simple après-midi où Oriane pouvait ce détendre. Elle s'ennuyait, depuis sa plus jeune enfance, elle s'était toujours ennuyée et, en arrivant ici, elle avait pensé que la vie serait amusante. Il n'en était rien, elle s'était attendue à croiser pleins de personnes bizarres comme elle, mais les élèves paraissait tous ce qu'il y a de plus normal. Néanmoins, elle ne se sentait pas spécialement seule, non, au contraire, elle aimait la solitude pour penser, son activité préféré. Elle mettait de l'ordre dans son esprit, elle rêvait, la plupart du temps un bonbon ou une sucrerie à la bouche. Mais ce jour là il n'y avait ni sucrerie ni bonbon. Elle était lassée de cet ennuie qui l'accompagnait toujours, il fallait que quelque chose d'intéressant se passe! Alors elle s'était rendue à la cours centrale, pour observer les élèves.
Le ciel était vide, bleu, comme si les nuages avaient voulu fuir les rayons du soleil. Il ne faisait pas chaud pour autant, une brise de vent légère accompagnait le soleil, alors beaucoup d'élève en avaient profité pour sortir.
Oriane n'aimait pas spécialement le soleil, elle préférait plutôt le lune, ce point blanc dans le ciel nocturne qui l'intriguait tant. Ou aussi, la pluie, de mystérieuse gouttes d'eaux qui tombes au dessus de la tête des humains, pourquoi ce n'était pas autre chose qui tombait du ciel? Pourquoi de l'eau et pas des feuilles? Rien qu'en pensant au contacte de l'eau sur sa peau, la jeune fille frémit.
Oriane vit au loin, une fille qui faillit tomber d'un muret. Celle-ci était seule et paraissait différente des autres, elle avait une jolies petites robe de l'époque victorienne, un peu comme la robe violette qu'avait l'habitude de mettre notre jeune Inconnu. Elle détourna les yeux, cette fille ne lui importait peu. Mais quelque chose l'attira, chez elle, s'était ses yeux, ils étaient malicieux et mystérieux. Mais surtout, il était...noirs. Tous noirs, on n'arrivait même pas à différencier les sils de la fillette - car elle devait avoir environ 10-11 ans - de ses pupilles. Mais ce n'était pas tout, leurs prunelles avaient quelques chose d'attirante, comme si elles appelaient Oriane.
Voyant que justement celle-ci la regardait, les yeux fixaient notre Inconnu.
Oriane éprouva le besoin de s'assoir à côté de cette fillette mystérieuse et intrigante.
Elle était magnifique; un teint très pâle, un visage innocent malgré les yeux sombre et malicieux, de longs cheveux noirs... Elle ressemblait presque à ces montres que l'on croise dans les livre de légendes. Mais dans cette école, rien ne s'arrêtait à la légende.
Pourtant, elle paraissait aussi si jeune, pour être ici, faisait-elle partie de cette académie?

-Tu fais partie de l'académie? Où tu es juste venue te promener? Avait-elle dit en prenant soin d'avoir un ton impassible.

Ça paraissait assez bizarre d'aborder une personne de cette façon, sans lui faire de signe, sans même la regarder vraiment et en lui posant une question, mais cela ne gênait pas Oriane et elle sentait que la petite fille ne s'en rendrait pas vraiment compte.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mieux vaut regarder où l'ont met les pieds ...   Lun 28 Mar - 21:25


En contemplant ce point invisible au loin, je vis approcher une jeune fille. Brune, vêtue d'une robe noire et d'une paire de collant. Je ne lui prêttai pas grande attention jusqu'à ce qu'elle m'adresse la parole. Sa façon de m'aborder me surpris. Elle ne dit pas bonjour et ne se présenta même pas. Mais, en fait ça m'était égal, je n'aime pas me plier à ces politesse qui consiste à dire " bonjour ", se présenter ou encore être polie. Moi j'étais polie quand j'en avais envie un point c'est tout ! Et si quelqu'un me disait quelque chose en finissant sa phrase par " c'est la moindre des politesse ", je ressentais une irrépressible envie de leur faire manger ... Je ne sais quoi ! Mais, cela m'énervait ... Avec un sourire tout mignon de petite fille, sans quitter des yeux ce point imaginaire, je lui répondis :

- Je suis élève au pensionnat et je me promène ... Et toi ?

Le ton de la jeune fille avait été des plus impassibles, le miens l'était tout autant. Je me plaisais à jouer ce " rôle " de fillette toute souriante, innocente ... Qui pouvait imaginer que sous mon visage, de poupée de onze ans, se cachait un vampire plus ou moins sanguinaire de quinze ans ? Personne n'est-ce pas ...

Entre nous deux, c'était un échange un peu particulier. Je ne la regardais pas et elle non-plus ne semblait pas me regarder. On se parlait ... C'est tout. Toujours sans détourner le regard. J'ajoutai :

- Je m'appelle Tsukiko, Tsukiko Midori et toi ?


Là c'est mon côté curieux, qui prenait le dessus. Dans ces moments, je n'ai pas besoin de me forcer des masses ... Même pas du tout. Je suis curieuse de nature et j'y peux rien. J'aime tout savoir surtout. Mais, en revanche, je n'aime pas beaucoup parler de moi.


( Excuse-moi ... J'ai pas beaucoup d'inspi ces temps-ci ... S'cuse ... ).

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mieux vaut regarder où l'ont met les pieds ...   Lun 11 Avr - 20:31


Ory' ?

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Mieux vaut regarder où l'ont met les pieds ...   Mar 12 Avr - 19:46


(Navrée pour le temps, moi aussi en ce moment j'ai eu une grosse baisse d'inspiration ... Surtout que mon ordinateur bug beaucoup et je m'estime contente d'avoir pu poster ce message.)

La fillette regardait a loin, elle fixait quelque chose mais Oriane n'arrivait pas à voir quoi. Surement rien d'important, cela arrivait à Oriane de fixait quelque chose qui n'existe pas, de ne rien fixer vraiment.

-Je suis élève au pensionnat et je me promène ... Et toi ?


Tiens, c'était curieux qu'une aussi jeune élève fasse partit d'une école comme celle-ci, Oriane n'avait jamais vu une personne plus jeune qu'elle. Peut-être cette fille était-elle différente, après tout, on pouvait voir de tout dans cette académie. Ou peut-être était-elle juste une exception.
La fillette souriait comme un enfant à qui l'on venait d'offrir un jouet, mais elle fixait toujours ce point invisible, presque comme si le sourire n'était destiné qu'à ce point.

-Je m'appelle Tsukiko, Tsukiko Midori et toi ?


C'était assez rapide, assez simple, deux fille assise à côté se parlait sans même se connaître ni s'être saluée, puis elle se présentait. Mais Oriane se sentait tout de même alaise, non pas parce-qu'elle se sentait plus vieille mais pour une autre raison inconnue.

-Mon nom est Oriane Amyste, et je suis ici pour la même raison que toi, je suis une élève du pensionnat qui se promène.

D'habitude, la jeune Oriane n'aimait pas vraiment se présenter, dévoiler son identité, elle aimait bien paraître mystérieuse et préférait l'anonymat. Révéler son nom et prénom à quelqu'un était en quelque sorte une faon de créer un lien, pourtant, en ce moment, rien ne se passa. D'ailleurs, songea Oriane, cette discussion n'ira probablement pas très loin. Assise sur le muret, elle ramassa un insecte qui courrait sur sa main, c'était une jolie petite coccinelle avec cinq point noirs. Elle éprouva l'envie de l'écraser mais elle se retint et ne fit que l'observer, inutile d'enlever la vie à un pauvre petit insecte qui a dû se battre toute la journée pour la garder, ça serait stupide pour lui de mourir ainsi.
Elle leva sa main pour exposer l'insecte au soleil et murmura :

-Pauvre petite bestiole.

Oriane a toujours rêvé de la réincarnation après la mort, elle avait rêvé de se ressusciter dans le corps d'un singe, pour escalader les arbres, ou un félin agile comme ils sont, elles s'étaient imaginée dans la peau de beaucoup d'animaux mais surtout, pas dans un insecte comme celui-ci. Cette pitoyable coccinelle était faible et elle pouvait mourir à tout instant, ce n'était pas maintenant, car Oriane ne la tuerait pas, mais l'insecte se ferait tôt ou tard écraser. Voilà pourquoi, la jeune fille n'aimait pas vraiment les insectes, ils étaient faibles.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Mieux vaut regarder où l'ont met les pieds ...   



Revenir en haut Aller en bas
 

Mieux vaut regarder où l'ont met les pieds ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives
-
Sauter vers: