AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au début, ce n'était qu'une simple promenade ... [PV Alexia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Au début, ce n'était qu'une simple promenade ... [PV Alexia]   Jeu 7 Juil - 16:59


Oriane se sentait mole. Épuisée. Elle avait besoin de tranquillité, il lui fallait un moment pour mettre de l'ordre dans ses pensées. Ces derniers temps, elle s'était un peu laissé aller, il fallait qu'elle se ressaisisse. Pourtant, elle était lasse de lutter, elle était fatiguée. Jamais elle n'aurait cru un seul instant que cette académie serait aussi agitée. Pourtant, elle s'en y était attendue, au début elle avait même espéré cette agitation pour ne pas s'ennuyer. Mais maintenant, elle n'en pouvait plus. C'était stupide, car elle n'avait pratiquement rien fait. Les souvenirs avaient ressurgi au mauvais moment. La plaie s'était rouverte. Pitoyable, pensa-t-elle. Depuis des années elle avait accepté son malheur, elle s'était dit que ça ne valait pas la peine de souffrir.
C'est pourquoi, elle s'était rendue dans la forêt. Elle n'avait pas voulu suivre le chemin, au risque de croiser des gens, et s'était enfoncée dans les bois.
Elle déposa un bonbon à la cerise sur sa langue et le suça tranquillement. Le sucre l'apaisait.
Elle avait emporté plusieurs petits paquets de bonbons qui était tranquillement dans sa poche attendant d'être mangé.
Oriane entra dans une jolie petite clairière, bien qu'il ne faisait pas vraiment soleil. Elle s'allongea en plein milieu et se tourna sur le côté pour jouer avec l'herbe. Tous en pensant elle arracha quelques fleurs et commença à faire une sorte de bracelet, juste pour le plaisir.
Il fallait qu'elle se détende. Qu'elle ne pense plus à ce qu'elle était. Oui, elle était un clone et n'avait pas vraiment de passé, et alors? En quoi s'apitoyer sur son sort? C'était comme ça point.
Du moins, c'est ce qu'elle s'écorcer de penser. À chaque fois que le mot clone surgissait dans ses pensées, une boule tel un oursin prenait place au fond de sa gorge. Et la dernière fois elle n'avait pas su retenir ses larmes. Elle soupira. L'académie n'était pas dans l'une de ses meilleurs formes non plus. La jeune fille repensa à ce qu'elle avait entendu dans les couloirs. Il y aurait eu apparemment un meurtre, et cette fois, pas d'un humain mais d'un être magique. Or, aucun être magique ne devait s'attaquer entre eux. Le coupable devait vraiment être fou. Oriane repensa à certains de ses instants de colères. Il lui était déjà arrivé plusieurs fois qu'elle tut quelqu'un par excès de colère -hors de l'académie, heureusement – pourtant, elle n'était pas folle, non? Elle ricana par l'idée de cette pensée, elle éprouvait presque de la compassion envers le tueur, elle qui détestait le monde entier.
Elle s'imagina tuer un être magique dans l'établissement. Non, elle se serait quand même retenue, du moins c'est ce qu'elle pensait.
Une rafale de vent vint ébouriffer ses cheveux, elle se raidit. Les poiles de sa nuque s'étaient à présent hérissés. Il commençait à faire froid et Oriane n'avait pas vu à quel point le temps avait défilé. Le soleil était en train de se coucher et la forêt qui était jusque-là rassurante s'assombrissait devenant presque menaçante. La jeune fille se releva, faisant au passage tomber son bracelet en fleur. Elle tendit l'oreille pour écouter e bruit des insectes et autres animaux qui se réveillaient. Un frisson parcourut son dos. Il était temps qu'elle rentre.
Elle s'avança donc de nouveau entre les arbres, repoussant les ronces et autres plantes gênantes.
Elle marcha pendant un petit moment, inquiète de ne pas reconnaître les parages. Perdue? Non, elle ne s'était quand même pas perdue, pas elle! Elle était à l'aise dans les forêts, pourquoi se serait-elle perdue … ? La jeune fille trébucha. Elle se releva, grimaça en voyant qu'elle avait troué son collant et que son genou s'était mis à saigner. Elle jura devant le branche qui l'avait fait tomber et continua sa route. Un sentiment assez désagréable prenait possession de son cœur à un tel point qu'elle sursautait à chaque bruits qu'elle entendait. Elle commença à paniquer. Retiens-toi, ce n'est que de la paranoïa, pensa-t-elle. Mais elle s'arrêta pour écouter plus attentivement les craquements qui ressemblaient bizarrement à des pas. Oriane se retourna, si quelque chose la suivait, elle devait y faire face. Elle s'apprêta à utiliser son pouvoir pour téléporter un couteau mais fut terrorisée en apercevant une silhouette aux yeux rouges sangs. C'est à ce moment, qu'elle perdit toute notion du temps. Les yeux rubis étaient trop hypnotisant pour qu'elle puisse bouger. Au fond de sa tête, une petite voix lui cria : Bouge, défend-toi, fait quelque chose! Mais Oriane se perdit dans la contemplation de ces yeux.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au début, ce n'était qu'une simple promenade ... [PV Alexia]   Jeu 7 Juil - 17:57


Le temps était maussade. Les nuages blancs devenaient progressivement gris, et l'air était humide. Et bien sûr, c'est justement le jour où il doit faire beau et que je décide d'aller me promener, qu'il va pleuvoir, pensa-t-elle avec une grimace.
Alexia était arrivée à l'académie quelques jours avant. Personne ne l'approchait. Faisait-elle si peur que ça ? Normalement, les créatures magiques n'ont pas peur de leur semblables. Elle lâcha un grognement. Ces idiots avaient-ils peur de son apparence ? C'est vrai, Alexia était négligée, mais elle prenait souvent soin d'elle. Alors pourquoi l'évitaient-il ? Rooh, ça m'énerve. Je dois arrêter d'y penser, ce ne sont que des crétins, se dit-elle avec un soupir. Elle s'arracha à la contemplation du ciel pour regarder devant elle : les ronces et les branches commençaient à pulluler. La vampire se mordit la lèvre inférieure, elle détestait ces plantes. Mais, après tout, qui les aimaient ?

Soudain, alors qu'elle ne s'y attendait pas, une odeur familière vint chatouiller ses narines. Elle essaya de se calmer, de repousser ses envies, en vain. La soif commença à s'éveiller en elle, à prendre le contrôle de ses gestes. Elle eut l'impression que son cerveau se déconnectait, qu'elle ne se contrôlait plus. Son esprit de chasseur reprit le dessus. Ses yeux devinrent d'une couleur rubis envoûtante. Il était impossible de détourner les yeux face à ce rouge. Avec calme, poussée par l'envie de sang, elle commença à marcher. Guidée par cette odeur enivrante, elle avança, sans se soucier des branches qui s'accrochaient à ses cheveux. Elle fut plus d'une fois obligée de s'arrêter, pour enlever des morceaux de ronces qui commençaient à déchirer sa jupe.

Après plusieurs minutes de marche, juste concentrée sur le chemin à suivre, elle s'arrêta. Une jeune fille se relevait et jurait contre une pauvre branche innocente. Elle reprit sa route. Alexia continuait de la suivre, à une certaine distance. Puis, l'ayant sûrement sentie, sa future victime se retourna. La vampire planta son regard dans les yeux bleus de l'adolescente.
Elle s'avança doucement, lentement, sans se presser. Elle savait que cette jeune fille était hypnotisée par son regard. Ce ne serait que plus facile.
Alexia resta un long moment là, à la regarder, à la détailler. Elle perdit le fil du temps, mais elle s'en fichait. Tout ce qui comptait, maintenant, c'était qu'elle puisse se nourrir. C'est vraiment trop facile ...

Alors, elle marcha vers la jeune fille. Celle-ci était toujours pétrifiée. Que c'est drôle, et si facile ...
Avec un geste délicat, elle attrapa le menton de l'adolescente dans sa main gauche, et leva la tête, la tournant de gauche à droite, pour l'observer sous toutes les coutures. Avec une voix chaude et douce, elle demanda :

« Quel est ton nom, chère amie ? ... »

Cette question, elle ne savait pas pourquoi elle la posait. Simple curiosité, sûrement.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au début, ce n'était qu'une simple promenade ... [PV Alexia]   Jeu 7 Juil - 18:54


La jeune fille s'était égarée dans la contemplation des deux yeux rouges qui flottaient dans la pénombre. Puis une silhouette se dessina et s'approcha petit à petit. Oriane aurait dû reculer, se mettre en garde, ou même utiliser son pouvoir pour s défendre. Mais elle était perdue. Perdue dans la profondeur de ces yeux tellement fascinant. Elle avait presque envie de se jeter sur la personne pour examiner ces pierres mystérieuses. Néanmoins, la peur la clouait au sol. Jamais elle ne l'aurait avoué, mais elle était terrorisée. Terrorisée et fascinée. C'était un sentiment qu'elle n'avait jamais ressentit. Puis, la personne – qui se révélait être une très jolie jeune fille – s'avança avec assurance vers Oriane et lui prit lentement et doucement le menton.

- Quel est ton nom chère amie … ? avait minaudé la jeune fille.

C'est à ce moment là que la paralysé reprit conscience. Sa méfiance reprit le dessus et elle s'écarta d'un geste brusque. L'individu l'avait nommé comme une « chère amie », cela avait tout de suite alerté Oriane. Révéler son nom était pour elle un preuve d'une certaine intimité mais ces mots, « chère amie » l'avait fait réagir. Elle prit alors vraiment conscience de la personne qui était devant elle, ou plutôt de ce qu'elle était. Ses yeux rouges et son assurance rappelait ces créatures qu'elle avait vu dans des livres. Une vampire, voilà ce qu'était cette fille. Elle examina alors son genou qui saignait, et jura dans sa tête. Si elle faisait vraiment face à un vampire, alors qu'elle n'avait pas d'arme, elle se trouvait dans une très mauvaise position. Elle ne pouvait pas fuir alors qu'elle ne connaissait pas le chemin du retour. Elle se contenta alors de répondre à la question de la vampire femelle tout en l'examinant. Celle-ci paraissait assez jeune, bien que son expression lui donnait un air mature. Elle devait avoir environ quatorze-quinze ans. Elle avait un visage fin et une longue chevelure arrivant vers ses fesses. Elle mignonne et même, très belle. Oriane se sentit un instant envieuse et rejeta se sentiment d'un coup de tête. Ce n'était pas le moment de se faire des complexes.

- Je m'appelle Oriane. Qu'elle est le tien?

Parler tout en étant polie, avait été un peu dur bien qu'elle n'aurait probablement pu insulter son adversaire.
Elle repensa au tueur dans l'académie. Un vampire en aurait-il tué un autre? Les vampires étaient des bêtes qui, assoiffées, pouvaient devenir monstrueuse, néanmoins, elle doutait qu'un vampire s'en prenne aux siens. Elle imagina la jeune fille tuer une personne. Elle ne pu retenir un frisson. Cela devait-être assez surprenant voir une petite adolescente tuer froidement un humain. Était-ce ce qu'avait ressentit ceux qui avait vu Oriane assassiner son créateur au lieu de le remercier?
Elle se comparait à un vampire. Elle réprima son dégout, même si au fond, ça ne l'aurait pas déranger d'être un vampire. Pouvoir tuer des gens et boire leur sang, sans avoir aucun regret, n'était-ce-pas formidable? Elle douta seulement que ceci s'en arrêtait là, il y avait forcément quelque chose de gênant, à être vampire.
La jeune fille décida de se concentrer sur son ennemie – qui d'ailleurs, vu comme ça ne paraissait pas l'être – et chercha son aiguille qu'elle gardait toujours avec elle, au cas où. Elle ne la retrouva pas. Elle l'avait surement égaré à quelques mètres là où elle même était tombée.
Zut!pensa-t-elle. Elle voulu se concentrer et utiliser son pouvoir, mais comment l'être avec de tels yeux hypnotisant? Elle n'avait pas complètement réussi à enlever leur emprise sur elle. C'était déjà mieux, elle arrivait à penser et à se mettre en position de défense, elle aurait pu aussi courir, mais comment se concentrer, imaginer la pièce dans laquelle Oriane y avait mis son couteau et comment l'imaginer dans ses mains? Elle était perdue.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au début, ce n'était qu'une simple promenade ... [PV Alexia]   Jeu 7 Juil - 20:01


Quand sa future victime se dégagea brusquement, Alexia eut un petit rire. Vraiment, cette jeune fille pensait vraiment qu'elle pourrait résister à un vampire ? Non, c'était mal connaître ces créatures. Elle remarqua que l'adolescente la détaillait. Elle n'avait jamais dû faire face à la beauté surnaturelle de ses semblables. Plissant les yeux, elle regarda la jeune fille, qui lui répondit :

« Je m'appelle Oriane. Quel est le tien ? »

Elle semblait vouloir être polie. Mais ça ne marcherait pas. Jamais Alexia ne s'était laissée distraire par une quelconque ruse. Non, elle était bien plus forte que ça. Ayant de plus en plus de mal à se contrôler, elle s'approcha d'Oriane, lui attrapant un poignet. Elle remarqua que la jeune fille ne pouvait quitter ses yeux du regard. Alexia eut un sourire diabolique, effrayant. Ses yeux devinrent plus rouge encore, et elle ouvrit la bouche, dévoilant ses crocs qui n'attendaient plus qu'une chose : déchirer la douce peau et boire. La gorge de plus en plus sèche, sa respiration se fit haletante, mais elle arriva à répondre à l'adolescente.

« Je me nomme Alexia.»

Ces mots, elle les prononça avec une douleur grandissante. Elle n'allait bientôt plus pouvoir résister. Elle avait besoin de sang, tout de suite. Alexia gémit légèrement. Elle porta le poignet d'Oriane, qu'elle tenait toujours, à sa bouche, et le lécha avec délicatesse. Elle ne voulait pas lui faire mal, simplement boire à sa soif.

« Puis-je me nourrir de ton sang, Oriane ? »

Avec un râle, elle sentit l'odeur l'envahir complètement. Jamais elle ne pourrait résister plus longtemps. C'était beaucoup trop tentant. Ses yeux étaient à présent rouges bordeaux, et toujours aussi envoûtants. Elle ouvrit la bouche et titilla la peau avec ses crocs.
Elle se sentit bientôt très mal, et si elle ne buvait pas, ça allait être pire.
Alors, d'un geste brusque, elle planta ses crocs dans le fin poignet.

Alexia sentit avec délice la chair se déchirer ; le sang coulait enfin. Elle laissa complètement son instinct lui dire ce qu'elle devait faire, et avec un grognement, elle commença à boire.

Elle voyait parfaitement le sang dans sa gorge, elle l'entendait avec joie.
Sa gorge se ré-hydratait rapidement, et rien ne pouvait lui faire d'autant plus plaisir.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au début, ce n'était qu'une simple promenade ... [PV Alexia]   Jeu 7 Juil - 22:57


Oriane ne s'était même pas reculée quand la vampire s'était brusquement rapprochée d'elle et lui avait attrapé le poignet. Pitoyable, songea-t-elle. Elle ne pouvait rien faire, alors pour ne pas souffrir, elle s'était retenue de se battre, vraiment pitoyable. Les lèvres de la vampire s'étirèrent d'un sourire glacial qui ne correspondait pas du tout à son corps très mignon. Néanmoins, son expression était terrifiante tel un vampire assoiffé – après tout, c'est ce qu'elle était.

- Je me nomme Alexia.

Oriane fut un peu surprise de la réponse. Elle n'attendait pas vraiment de réponse en réalité, de plus elle trouvait le prénom Alexia très beau contrairement à la personnalité de la vampire. Ce prénom correspondait tout de même très bien au physique de celle-ci.
La jeune fille réprima une grimace quand elle sentit la langue de cette dernière chatouiller son poignet.

- Puis-je me nourrir de ton sang, Oriane?

Cette fois, elle ne put retenir un frisson. Cela paraissait étonnant que la vampire lui demande son accord, et surtout, qu'elle avoue à haute voix ses intentions. Oriane fut de nouveau envoutée par les yeux de celle-ci, et plongea dans une sorte de demi-conscience à la contemplation de ces yeux.
Qu'ils sont magnifiques, se disait-elle tout en étant consciente de ce qu'elle risquait en laissant son regard se noyer dans ces deux pierres brillantes.

-Euh … ouu-i, begaya-t-elle.

Mais que lui arrivait-il? Pourquoi avait-elle répondu oui? Elle était stupide. Elle se jura mentalement tout en essayant de ne plus croiser le regard de son adversaire. La bouche d'Alexia s'ouvrit et celle-ci caressant de sa langue les deux crocs qui y dépassaient. Oriane ferma les yeux, attendant la morsure. Une seconde dura avant que la vampire plongea ses crocs dans son poignet. Une seconde qui dura une éternité. Elle eu l'impression que son cerveau se retourna et ses pensées se bousculèrent d'un coup. Pourquoi se laissait-elle faire? Elle pouvait très bien bouger, se défendre. Pourquoi attendait-elle la souffrance? Il s'agissait de vivre ou de mourir alors, pourquoi ne faisait-elle rien? Pourquoi attendait-elle la mort? Sa vie était si misérable que ça? Voulait-elle vraiment tout abandonner maintenant, en plein cœur de la forêt? Non, elle ne pouvait pas, personne ne retrouverai son corps, c'était injuste. Elle ne pouvait pas mourir, elle ne devait pas mourir maintenant.
Une vague d'espoir envahit son corps. Elle le savait à présent, elle devait lutter car elle voulait vivre. Elle hurla de douleur quand elle sentit les crocs s'enfoncer dans sa veine.

-AAAAAAAAAAAAAAAHHHH! NOOOOOON!

La fureur se propagea dans son corps et elle tira son poignet. Cette fois, la douleur fut presque insupportable car, Alexia n'avait pas retiré ses dents. Mais Oriane tint et extirpa son bras. Elle s'écarta de la vampire et pendant une fraction de seconde observa hébété son sang dégouliner. Cela allait encore plus faire bouillir son adversaire. La jeune fille étala les possibilités qui lui restaient. S'échapper en courant mais la vampire risquer de la rattraper et même si elle ne la rattraperait pas au début, Oriane finirait par se perdre. Elle pouvait aussi lui faire face essayent d'utiliser son pouvoir, mais elle oublia vite cette possibilité en se remémorant sa situation d'avant.
Elle devait fuir, essayer de distancer Alexia puis se concentrer et téléporter un couteau, une arme efficace. Il fallait qu'elle essaie cette possibilité. Elle planta son regard dans les yeux de la vampire comme pour lui faire passer le message. Elle ne se laisserait pas mourir. Puis elle détourna son regard pour ne pas se laisser hypnotiser et tourna le dos, prête à courir.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au début, ce n'était qu'une simple promenade ... [PV Alexia]   Dim 10 Juil - 20:51


« Euh ... Ouu-i ... »

Tout se passait exactement comme elle l'avait voulu. Oriane se laissait faire. C'était vraiment trop facile.
Elle était vraiment hypnotisée.
Alexia prit encore une gorgée du précieux liquide, puis elle enfonça ses crocs encore plus profondément. Elle toucha la veine, et tout se passa à une vitesse folle.

« AAAAAAAAAAAAAAAHHHH ! NOOOOOON ! »

La jeune fille retira vivement son poignet, les crocs d'Alexia encore ancrés dans celui-ci. La peau se déchira violemment, et la vampire commença à ressentir de la colère. On l'empêchait de se nourrir, et cela l'énervait. Et le sang qui dégoulinait ne faisait qu'augmenter son envie.

Avec un grognement, elle fixa le liquide vital. Ce rouge, cette odeur... Elle voulait encore y goûter, en boire jusqu'à en vider sa victime. Oriane la regarda, les yeux déterminés à ne pas se laisser hypnotiser. Enfin, c'était l'impression de la vampire. La respiration haletante, Alexia s'approcha d'Oriane qui tourna les talons. Elle prononça ces mots avec un sourire carnassier :

« Laisse-toi faire ... »

Avec une violence propre aux vampires, elle l'enlaça et la mordit dans le cou. Elle mit une main sur la bouche de la jeune fille, pour ne pas prendre le risque de l'entendre crier.

Elle enfonça ses crocs, pénétrant la chair.

Elle savait qu'Oriane n'allait pas se laisser faire comme une gentille fille, non, elle allait sûrement se débattre.
Alexia attrapa les poignets de sa jeune victime, les serrant fortement. Elle sentait grâce à ses doigts, le sang qui coulait toujours d'un des poignets d'Oriane. Et cela ne fit que l'exciter encore un peu plus.

Elle était le prédateur. Et elle aimait cette situation. C'était l'une des seules choses au monde qu'elle appréciait, après le sang.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Au début, ce n'était qu'une simple promenade ... [PV Alexia]   Jeu 21 Juil - 12:22


[HRP : Désolée, c'est très court >.<]

La vampire avait déjà bu pas mal de sang et malgré la volonté de vivre d'Oriane, ses muscle était faible. C'est pour cette raison que Alexia n'eut aucun mal à la rattraper. Elle avait même pas fait dix pas, que une poignée forte – elle l'aurait probablement trouvée moins forte si elle n'était pas dans cette état- lui attrapa le bras. La jeune fille avait essayé de se débattre, mais elle ne pouvait crier car son adversaire lui avait mis une main sur la bouche. Ainsi, elle sentit deux crocs se planter dans son coup et la douleur revint de nouveau. C'était insupportable, la douleur se propageait petit à petit dans tout son corps. Ses forces s'épuisèrent, elle ne pouvait même plus se débattre. Pitoyable. Elle avait pourtant essayé encore et encore, mais maintenant c'était fini. C'était trop tard. Tout devint flou , et le noir inonda sa vue. Elle perdit toutes les sensations de ses membres, toutes les odeurs. Seule la douleur restait.
Pitié, pitié pensait-elle. Elle était trop faible pour s'accrocher la vie, mais pourquoi la douleur restait-elle? C'était donc sa la mort? Une souffrance horrible? Ou était-ce l'enfer? La réalité la frappa en pleine face. Alors c'était donc vraiment fini. Elle était morte, et elle souffrait. Juste à cause d'un vampire! Elle s'était laissé envouté par … un monstre. Toute sa vie elle avait lutté contre la mort toujours présente, et il avait suffit elle tourne la tête, pour que celle-ci l'attrape. La mort était quelque chose de tellement, atroce. La douleur était encore là, insupportable. Si elle avait été consciente, Oriane aurait surement hurlé, crié, elle se serait tortiller dans tous les sens, aurait agrippé la vampire, planté ses ongles dans sa chair. Mais elle était … morte. Seulement, pourquoi pouvait-elle encore penser? Elle s'était toujours imaginée que la mort, c'était l'absence de toutes sensations, de douleurs, et de pensées. Pourquoi pensait-elle encore, et pourquoi avait-mal?
Elle avait envie de partir, de ne plus rien sentir, de dormir, en paix, sans douleur, sans pensée qui la tourmentait, sans problème.
Laissez-moi partir ...
Soudain, elle sentit un choc. Comme si, son corps était tombé. Elle l'avait bien senti. Elle n'était donc pas encore morte.
Dans la noir, deux pépites bleus apparurent. Que ce passait-il? Mais elle n'avait pas le courage d'y réfléchir, ni d'y penser. Elle voulait s'en aller! Elle pouvait à présent de nouveau sentir un goût dans sa bouche. Elle avait l'impression de manger du fer. Qu'est-ce-que c'était dégoutant!

-Lai...sez-moi …

Elle ne put finir sa phrase et s'étouffa. Elle était couverte de sang. Pourtant, elle ne pouvait toujours ouvrir les yeux. La douleur était moins présente, mais toujours là.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Au début, ce n'était qu'une simple promenade ... [PV Alexia]   



Revenir en haut Aller en bas
 

Au début, ce n'était qu'une simple promenade ... [PV Alexia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives :: # Archives des RPs
-
Sauter vers: