AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand on a chaud ~ [PV : Gio et Shoku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Quand on a chaud ~ [PV : Gio et Shoku]   Mer 20 Juil - 23:57


~ Les cloches sonnent toujours à minuit ~


La chaleur pesait sur les épaules et s’écrasait sur toutes les têtes. Le soleil rayonnait de toute sa splendeur et pas l’ombre d’un nuage avait fait surface depuis plusieurs jours déjà. Les gouttes de sueurs perlaient sur le front de chaque habitant sur tout le continent et on avait l’impression que dame nature jouait dans notre dos afin de faire transpirer tout le monde. Même la nuit une énorme chaleur se dégageait, aussi intense que celle du soleil et aussi forte que le ciel bleu lui-même. Ethan lui, détestait la chaleur ! C’était quelque chose qu’il répugnait depuis toujours. Les chandails qui étaient tout mouillés de sueur, les jambes qui collaient sur les fauteuils de cuir et les innombrables ventilateurs qui faisaient du bruit la nuit avaient toujours dérangé l’esprit tranquille d’Ethan. Mais ce qu’il détestait par dessus tout, c’était les nuits d’été! Il n’arrivait jamais à dormir et il sentait toujours la chaleur le baignait peut-être la position qu’il optait dans son lit. C’était d’ailleurs ce qu’il tentait de faire depuis plusieurs heures, dormir. Mais il crevait de chaleur, alors il roulait dans son lit en fixant le mur et les planchers. Il avait même commencé à compté et dessiner des moutons, mais rien à y faire ! De plus, il se trouvait à moitié à poil et il avait enclenché son propre ventilateur au maximum mais… nada !

Le temps s’était écoulé rapidement et dès l’instant où Ethan avait regardé l’heure il fit l’une de ses têtes. Minuit ?! Il était déjà minuit et il n’était pas encore parvenu à dormir ?! Il était complètement dans la merde… Il avait un cours le lendemain et il avait prévu s’entrainer durement, mais s’il n’avait pas dormi, il ne serait probablement même pas capable de se lever pour aller prendre un petit déjeuner. Avec une incroyable force, il se releva de son lit en étirant tous les membres des ses deux bras ainsi que de son cou et de son visage. Ethan ne voyait pas d’autres solutions que d’aller au moins faire une petite promenade dans les corridors, de cette manière, probablement qu’il trouverait le sommeil. Il pensa à deux fois avant de mettre un chandail sur ses épaules, mais de toutes les façons, qui serait assez fou pour se promener à minuit sauf lui ? Et d’un pas il prit la direction de la porte menant à l’extérieur de sa chambre.

Ethan referma délicatement la porte afin d’éviter de faire du bruit. Il ne souhaitait pas vraiment réveiller les autres pour être encore plus dans la merde alors il préférait autant être silencieux. Le jeune humain emboita le pas avant d’aller se promener dans les couloirs au clair de la lune qui resplendissait de toute sa blancheur ! Il avait toujours été fasciné par la nuit, peu importe la température qu’il pouvait faire. Bien sûr il préférait amplement l’hiver à l’été ! La lumière de la nuit aveuglait les yeux rouges d’Ethan qui semblait de plus en plus perdu dans ses pensées. Et oui, il avait ôté ses lentilles pour la nuit et bien sûr, il n’avait pas prit ses lunettes, c’est pourquoi il fonça directement dans une poubelle et la renversa complètement par terre. Et aussitôt un énorme bruit se fit retentir dans tout le couloir. Ethan se releva difficilement avant de voir les dégâts qu’il avait pu causer. Oups ! Il valait mieux pour lui de toute suite quitter l’endroit avant de se faire repérer par les surveillants et de… d’avoir une retenue! Le jeune albinos se mit à courir le plus loin possible avant de prendre la première porte qui lui sautait en pleine face : les toilettes !

La lumière des néons au-dessus de sa tête réfléchit aussitôt dans ses yeux et il posa sa main sur ses sourcils avant de refermer la porte. Il entendait le calme des toilettes régner et ça lui faisait du bien! Il lâcha un soupire avant de remarquer qu’il s’était blesser les mains avec cette histoire de poubelle. Ethan se dirigea vers les lavabos pour nettoyer une écorche plutôt profonde. Ce genre d’accident lui arrivait trop souvent! Et dire qu’il avait fait des arts martiaux et il était pas assez intelligent pour contourner une poubelle… il avait honte il fallait qu’il se l’avoue. L’humain regarda son portrait, enfin, le contour flou dans le miroir avant de sourire à lui-même. Il était bête en plus, il avait oublié ses lunettes !

Alors qu’il refermait l’eau du lavabo, il entendit la porte de la toilette grincer. Super! Il allait sûrement se faire engueuler…

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quand on a chaud ~ [PV : Gio et Shoku]   Jeu 21 Juil - 2:57


L'Ete, l'ete, mais qu'etait l'ete pour quelqu'un comme Shokuboo...? Une chaleur epouvantable sous cette armure, bien que plutot legere. De plus, d'une couleur noir, une couleur qui absorbe la chaleur du soleil. Shokuboo essayant malgre cela de resister. Pour les autres filles de l'academie, ce n'etait pas vraiment un probleme, elles en profitaient pour se mettre en belles tenues d'ete et passer sans cesse devant les garcons pour les charmer. Mais Shokuboo n'etait pas de ce genre... Elle n'avait pas ce genre d'envie, ni la possibilite de le faire. Sa mission etait infiniment bien plus importante a ses yeux. Proteger secretement la fille du directeur etait une chose qui lui plaisait malgres les contraintes. La jeune garde du corps pouvait plainement contempler la belle Klain Elsa en "mode Ete". Elle s'etait attachee ses longs cheveux noirs et soyeux avec un ruban de couleur rouge et avait mis son uniforme d'ete qui lui allait a merveille bien qu'un peu grand pour sa taille. Mais observer Elsa n'etait pas la seule chose a faire, il fallait aussi la protege de tous gestes qui sembleraient offensifs envers elle. Meme si toute cette protection devait se passer en secret, Shokuboo avait en realite tres envie de pouvoir parler avec sa protegee, une chose qui lui etait bien sur interdite...

Le soleil commenca a se coucher, les eleves rentrerent peu a peu dans leur dortoir. Shokuboo essaya de suivre Elsa du regard en s'assurant qu'elle rentrerait bien dans son dortoir comme tous les eleves de l'academie. La garde du corps se mit sur le cote de la petite foule d'eleve pour avoir une meilleure vue. Au moment ou les eleves atteignerent les escaliers qui menaient aux dortoirs, la foule se divisa en deux, d'un cote les filles et de l'autre les garcons. Il y eu bien sur quelques problemes de coordinations, mais les eleves finirent par retrouver leur dortoir. Shokuboo attendait en bas de l'escalier. Elle attendit que les quelques retardateres monterent en courant les escaliers puis les quelques bavardement entre camarades. La jeune fille s'assura que les eleves ne redescanderaient pas de leur dortoir en attendant encore quelques minutes... Il n'y eu apparement aucun signe de mouvements, alors Shokuboo detourna le pas.

Mais que faisait-elle...? Elle avait normalement l'habitude de veiller toute la nuit devans le dortoir. Allait-elle retourner chez elle? La reponse etait qu'apres ses plusieurs jours et nuit a l'Academie Klain, Shokuboo avait remarque qu'Elsa ne sortait jamais de son dortoir avant minuit. Ce qui lui laissait le temps de retourner chez elle...

Shokuboo marcha vers le hall, ses pas resonnerent sur le sol. Elle se dirigea vers la sortie et poussa la grande porte d'entree. Dehors, elle profita de la legere fraicheur du soir en trottinant a pas legers. Elle contempla le ciel. Quelques oiseaux traversaient le ciel pour rentrer dans leur nid. Apres quelqus minutes de marche, la jeune fille atteignit les habitations. Elle s'arreta devans sa porte et chercha ses clefs... Rentree chez elle, elle ne put s'empecher de s'allonger dans son lit. Elle ne sentait plus ses jambes, la fatigue pesait dans sa tete. Et elle s'endormit. Combien de temps s'etait-il ecouler? Shokuboo se reveilla en sursaut pour regarder son reveil, il etait minuit passe! Si elle ne se depechait pas, elle pourrait rater le moment ou Elsa sortirait. Elle laissa son grans masque couvrant la totalite de son visage pour un masque e tissue ne recouvrant que sa bouche et son nez pour qu'on ne puisse pas la reconnaitre. Elle n'eut pas le temps de se changer, heureusement qu'il faisait plutot frais la nuit. Elle devala la rue en courant pour retourner a l'academie.

Elle rentra rapidement dans le hall tout en essayant de refermer legerement la porte. Elle avanca a pas de loup dans les couloirs pour retourner devans l'escalier des dortoirs. Mais malgre sa hate, elle sentit quelque chose. Une presence aux alentours. Pendant qu'elle etait retournee, il y eu un bruit derriere elle, ou plus exactement dans les toilettes des garcons. Elle n'aurait jamais penser rentrer un jour dans les toilettes des garcons mais cette fois-ci la curiosite la poussa un peu trop loin...

Elle poussa legerement la porte mais il y eu tout de meme un grincement. Shokubooo sursauta de peur qu'on ne la remarque, et malheureusement elle trebucha sur le seuil et tomba en avant. Elle leva instinctivement la tete et vit un jeune homme aux yeux d'une couleur rouge etincelant et aux cheveux blancs... Elle fut surpris soudainement et se cacha le visage bien que masque mais il etait trop, elle avait deja croise le regard avec lui...

[HRP : desolee je n'ai pas les accents, je suis sur un clavier anglais/coreen, j'espere que vous comprendrez quand meme]

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quand on a chaud ~ [PV : Gio et Shoku]   Jeu 21 Juil - 16:20


La grande majesté de la nuit qui murmure, dans les cieux alanguis un ramage lointain, prolongé jusqu'à l'aube, et mourant au Matin. [Emile Nelligan]

//FLASHBACK//

« Allo Chérie….Oui j’vais bien tant fait pas, et toi ?.... T’as passé une bonne journée ? ……. Hum…ouais ça va mais j’t’appelle pour te prévenir que je vais rentrer très tard…. Oh non pas avant minuit au moins ! … J’suis désolé ma Puce…hmm…J’dois corriger des copies, j’suis un peu en retard…. Je t’aime mon Ange, embrasses les petites pour moi. »

Tuuuut tuuuut tuut tuuut….

//FINDUFLASHBACK//

5…10…14…14/20. Huum…Pas mal, mais peut mieux faire. Voilà ce que faisait le professeur d’italien de l’Academie Klain à 23h30 du soir ! Il corrigeait encore les copies de ses élèves. Pour tout venir ça commencer à être long pour lui ! Mais il avait quasiment fini à présent. Les résultats n’étaient pas minable…quoique certains étaient tout de même plutôt bas. Il faut avouer aussi que Giovanni, notre bel incube, n’était pas du genre à bâcler son travail ! Loin de là même. Pour lui un bon professeur se devait de mettre un commentaire concret, ainsi que d’éventuels conseils pour que l’élève puisse ainsi s’améliorer. Encore fallait-il que celui-ci prenne les appréciations du professeur en compte, car il fallait avouer que certain s’en fiche pas mal. L’italien n’est pas un enseignant très commode qui plus est. Il est très strict et souhaite que chacun des adolescents soient appliqué ! De toute façon, le démon n’est pas spécialement gentil…alors il se fiche de passer pour quelqu’un de froid, de sans cœur ou autre. Au contraire, c’est ce qu’il veux que l’on pense de lui.

Pourquoi professeur d’italien ? Eh bien, il me semble que cela paraît évident ! Giovanni Campello est italien ! Il est né là bas ! Et si cela ne tenait qu’à lui, il retournerait sûrement y vivre. Pour lui cette langue est la plus belle du monde. Les sonorités, les intonations… Oui, Gio aime son pays, sa langue et ses origines.

Enfin il mit un point final sur la dernière copie ! Il allait pouvoir rentrer chez lui tranquillement, retrouver sa femme et ses filles. Rien que cette idée lui arracha un petit sourire. Il soupira longuement, soulagé, en se levant de sa chaise puis rangeant les copies sur le bureau, il ferma son cartable en cuir noir et ferma la salle de cours à clé. Les couloirs étaient vides, il n’y avait pas un bruit… Notre beau jeune homme descendit donc les escaliers, chantonnant quelque peu, en italien évidemment. Chanter…il ne le faisait que quand il était seul, ou en présence de sa famille. Pourquoi garder cette passion secrète ? C’est un des mystères de l’italien…. Oui je sais ce que vous pensez ! Il n’a pas du tout la tête d’un italien. C’est vrai. Sa peau est blanche, ses cheveux aussi et ses yeux bleu azur… Mais tout ça est du à son père. Son père qui était un ange. Oui, Gio ressemble à un ange, pourtant c’est bel et bien un démon à présent.

Une fois dehors, l’homme s’alluma une cigarette. Il alla d’abord en direction des toilettes en fait. Petite envie pressente, normal, après être resté assis à son bureau toute la soirée. Lui il aimait bien l’été….C’était sa saison préféré en fait. Certes il avait chaud, même s’il était vêtu d’une chemise noire un peu ouverte et un jeans fin. Mais il aimait la chaleur. Il adorait le soleil. Et ce qu’il préférait par-dessus tout en été, c’était de voir les jeunes filles en jupes ou en petites robes. Et oui, ne l’oublions pas…C’est un homme…et un incube qui plus est.

Il entra dans les toilettes des garçons, entra dans une des toilettes puis après avoir fermé à clé, il fit ce qu’il avait à faire. Il tira ensuite la chasse et se rhabilla en silence…Un vague bruit résonna un peu plus loin…Une élève qui fugue de l’internat ? La porte grinça. Tiens ? Il pensait pourtant être seul. Giovanni entendit l’eau du robinet couler, la curiosité le poussa à patienter. Qui était-ce ? Un élève ? Un professeur ? Par reflexe, l’incube regarda sa montre… Minuit passé. Soudain, la porte grinça de nouveau, puis un bruit sourd…comme quelqu’un qui vient de tomber.. Peut être des jeunes rebelles qui comptaient se fumer un pétard dans les toilettes. Boaf…Toute façon il s’en fichait pas mal, ce n’était pas son problème mais celui des surveillants après tout.

L’incube ouvra la serrure et sortit, son cartable à la main. Il poussa légèrement un garçon sans même le regarder, il était plus petit que lui, puis se lava les mains. Puis il se tourna et regarda les jeunes gens qui se balader la nuit…

Le plus proche du professeur était un jeune garçon aux cheveux aussi blanc que lui, avec des yeux rouges… la seconde personne était une fille… Chose surprenant, elle n’avait rien à faire ici… Certes le premier non plus vue l’heure qu’il était… La jeune fille avait un masque qui caché une partie de son visage… Elle se prenait pour un ninja ou quoi ? L’incube secoua la tête en les regardant.

« Je peux savoir qu’est ce que vous faîtes là à cette heure-ci ? »

Dit-il avec un sourire…un sourire plutôt effrayant en vérité. Il les regarda à tour de rôle… Il supposa que le premier était un vampire…suite à ses yeux rouges et la deuxième… huuum…il n’en savait encore trop rien. Lui paraissait très jeune, la seule chose qui permettait de voir que ce n’était pas un élève était son simple cartable noir…

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quand on a chaud ~ [PV : Gio et Shoku]   Sam 23 Juil - 20:06


~ La myopie reste pour toujours un problème de la rétine ~


En quelques secondes Ethan se retourna pour voir que la porte d’une des cabines des toilettes s’était grandement ouverte. Le jeune homme fronça ses sourcils permettant à ses yeux d’analysé le contour flou qui semblait justement bougé. Ethan posa sa main sur son front avant de cligner des yeux plusieurs fois. Ce n’était pas bon signe! Sa myopie s’aggravait de plus en plus et s’il ne faisait pas gaffe, il finirait sûrement par ne rien voir. Mais pour l’instant, il n’avait pas juste ça à se préoccuper ! Il s’avérait justement que le contour flou s’était installé, non à vrai dire, l’avait légèrement poussé pour se laver les mains. En fronçant de plus en plus les sourcils et sa paire de yeux défectueuse il parvenait à voir ses cheveux blancs comme la neige et ses yeux bleu poudre. Pareil, il était pratiquement pareil qu’Ethan ! Il fut dans les premières secondes surpris de trouver quelqu’un le ressemblant.

Et dans un lapse de quelques secondes la porte s’ouvrit de nouveau et le jeune humain se retourna pour apercevoir la silhouette sûrement d’une fille, mais il ne parvenait pas à distinguer les traits de son visage puisque soudainement elle tomba par terre, ce qui produisit un vacarme infernal dans la petite salle. La personne semblait se camoufler à l’aide d’un certain masque et aussitôt qu’elle le fit Ethan haussa ses sourcils. On aurait pratiquement dit une agente secrète. Il fourra également ses deux mains dans ses poches, les sourcils toujours dirigés vers l’avant.

« Je peux savoir qu’est ce que vous faîtes là à cette heure-ci ? »

L’ombre de ce qui semblait être un homme fixait aisément les deux personnages dans la toilette. Il semblait que la question fatale venait d’être posée… Mais à vrai dire, Ethan n’avait rien à craindre. Si l’homme aux cheveux blancs avait été un surveillant, disons qu’il se saurait montrer plus sévère que ça! Le banal humain passa une main dans ses cheveux blancs avant de prendre de l’assurance et de montrer un petit sourire qui semblait nargué le monde entier.

« J’arrivais pas à dormir alors je suis allé me promener dans les couloirs… Et je suis tombé ici, par pur hasard ! »

On pouvait quand même dire que c’était une vérité maquillée ! Les couloirs des dortoirs ce trouvaient plutôt loin des toilettes, il fallait avoir marché beaucoup pour se rendre ici. Mais il n’avait pas l’envie d’expliquer qu’il avait foutu un bordel à cause d’une poubelle, c’était misérable de sa part. Il se retourna vers le contour flou ressemblant à un homme avant de lui adresser la parole.

« Quant à toi… Je ne sais pas plus qui tu es et qu’est-ce que tu es venu faire ici ! »

Il n’arrivait pas à discerner si c’était un élève ou bien un surveillant, il avait misé sur l’élève d’abord.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quand on a chaud ~ [PV : Gio et Shoku]   Lun 25 Juil - 5:43


Shokuboo fut tout d'abord tres surprise, elle resta un moment a quatre pattes en essayant de realiser ce qui s'etait produit. Elle est tombee a terre juste parce qu'elle a ete surprise qu'il y ait une silhouette dans les toilettes, ce qui etait fort embarrassant pour une garde du corps et de plus, elle n'avait pas reussit a detourner le regard avant qu'on puisse voir ses yeux. La jeune fille ne put s'empecher de rougir, mais elle le cacha en baissant plus la tete. Mais il n'y avait pas le temps de dramatiser, quelqu'un d'autre venait de rentrer dans la salle... Shokuboo ne voulait pas se retourner, mais en se fiant au bruit de pas, elle put savoir que c'etait un adulte et plus precisement un homme. Son coeur se compressa un moment quand ce dernier lanca :

" Je peux savoir qu’est ce que vous faîtes là à cette heure-ci ? "

La garde du corps se releva tout de suite comme un eclair et observa tout d'abord les deux personnes qui l'entouraient. Devant elle, se trouvant un garcon aux cheveux etrangement blancs et aux yeux de couleur braise, ce qui lui rappela le regard d'Elsa et aussi les aspects caracteristiques d'un albinos. Il avait l'air plus age qu'elle. Puis elle tourna la tete en hesitant pour regarder la deuxieme personne, mais elle fut frapper par un detail, cet homme-la ressemblait etrangement au garcon albinos mais en plus age et plus grand. Les memes cheveux blancs en batailles et la meme finesse de visage... Etaient-ils freres...? Non, on ne s'adresse pas a son frere de cette maniere... C'etait juste un hasard si ces deux personnages se ressemblaient. Shokuboo pensa alors que le garcon devait etre un eleve et l'homme, un surveillant. Mais ils avaient tous les deux cet air aise montrant une superiorite face a la jeune fille qui etait vraiment embarrassee. De plus, on aurait du la prendre pour une folle ou une ninja hysterique, car elle portait son masque en tissu sur la bouche et son nez par cette legere chaleur de nuit d'ete... Mais elle ne pouvait tout de meme pas l'enlever, on se souviendrait de son visage en tant qu'une fille bizarre qui suivrait bizarrement la fille du directeur. Mais de toute facon, c'etait fichu, on avait deja vu ses yeux et le fait qu'elle tait une fille... Pourquoi n'avait-elle pas pris son masque lui cachant la totalite de son visage ainsi que sa capuche...?

Elle se reveilla de ses pensees quand le garcon dit a son tour :

" J’arrivais pas à dormir alors je suis allé me promener dans les couloirs… Et je suis tombé ici, par pur hasard ! "

Il avait trouve une excuse. Shokuboo ne pouvait pas savoir si cette excuse etait vraie ou fausse mais elle, elle ne pouvait en aucun cas dire la verite, cela causerait a sa perte... Mais que dire alors? Elle remarqua que le garcon albinos prenait un air tranquille et presque moqueur. Peut-etre mentait-il? La jeune fille ne pouvait pas etre surveillant pour son age, ni professeur... Si elle disait qu'elle etait une personne de l'exterieur, elle n'avait rien a faire a l'Academie en pleine nuit. Il ne lui restait plus que la fonction d'eleve, et encore, elle etait une fille, elle n'avait rien a faire dans les toilettes des garcons... Mais elle repondit tout en gardant un air innocent mais legerement embarrassee :

"Je suis somnombule. Je me suis perdue."

Sa voix etait legerment enrouee a cause du masque mais on pouvait tout de meme l'entendre. Mais que venait-elle de dire? C'etait sorti si naturellement mais pourtant ca ne collait pas du tout. On se demanderait pourquoi elle porterait un masque si elle etait en train de dormir... Shokuboo voulut rajouter un autre mensonge comme quoi elle avait un rhume d'ete, mais le fait d'affirmer la raison de porter un masque aurait paru suspect alors elle ne dit rien...

La garde du corps voulut se retirer. Il ne fallait pas perdre une minute de plus, elle ne pouvait pas savoir si Elsa allait sortir de sa chambre.Il fallait tout de suite qu'elle puisse surveiller les escaliers, mais dans cette situation, elle ne pouvait pas partir sans que l'homme, qui etait surement surveillant, lui donne cet accord...

Le garcon albinos regarda l'homme et demanda soudain :

"Quant à toi… Je ne sais pas plus qui tu es et qu’est-ce que tu es venu faire ici !"

Shokuboo voulut en profiter pour risquer un pas vers la sortie. Mais quelque chose la retint... Il fallait tout de meme attendre qu'elle ait le droit de partir... Elle ne voulait surtout pas une course poursuite en pleine nuit, ce qui la derangerait encore plus pour suivre Elsa...

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quand on a chaud ~ [PV : Gio et Shoku]   Jeu 28 Juil - 22:20


Non, je ne crains pas la mort. Seulement, je trouve que la providence a mal arrangé les choses. Ainsi je préférerais de beaucoup qu'on enterre mon âme et que ce soit mon corps qui soit immortel. [Aurélien Scholl]

Sa ressemblance avec le jeune garçon était assez troublante…. Il aurait pu être son fils. C’était possible après tout. Avant de rencontrer sa femme, Giovanni était prostitué…Et toutes ses clientes amoureuses auraient sûrement voulu un enfant de lui. Mais bon…Ses yeux rouges ne lui disaient rien… Le professeur soupira légèrement, il était éreinté de sa journée. Il lui tardait de se glisser sous ses draps, sa chérie près de lui… Mais bon, à priori il avait un autre problème à régler avant ça. Il mit donc fin à ses rêveries et regardait les deux individus. La demoiselle avait l’air totalement ridicule…vraiment ! Qu’elle idée de mettre un masque de la sorte ?! Quoique peut être ils jouaient encore au gendarme et au voleur ici ? Gio eut envie de pouffer à cette idée, mais à la place il sourit moqueusement en la regardant droit dans les yeux. Oui, c’était un provocateur né, il aimait contrôler les gens, les manipuler, leur mentir, leur donner de faux espoirs… Et il s’y amusé encore aujourd’hui. Son air arrogant et fier lui allait à merveille. De plus, l’incube était conscient de son charme, il était conscient de sa beauté, et en jouait également. Certaines peut être diront que ce n’est pas leur style, pourtant, en tant qu’incube il provoquait obligatoirement une attirance sexuelle à tout ceux qui poseraient un regard sur lui. Evidemment, cela marché également pour les hommes…

Le garçon passa sa main dans ses cheveux…Un tic que l’italien avait lui aussi, quand il allait se moquer ouvertement de quelqu’un…. Ce geste ne lui plu pas vraiment à vrai dire… Si bien qu’il lui lança un regard froid. Le gamin plissait légèrement des yeux… Qu’avait-il ? Il n’y avait ni soleil ni autre lumière qui pourrait le gêner ! Il ne voyait peux être pas très bien…et avait oublié ses lunettes dans sa chambre ? Quel idiot ! Il le vit prendre un peu d’entrain avant que celui-ci ne lui réponde :

« J’arrivais pas à dormir alors je suis allé me promener dans les couloirs… Et je suis tombé ici, par pur hasard ! »

Cet air nonchalant exaspéra le prof’ qui roula des yeux. Oui, il était vite agacé ! Et puis, déjà qu’en temps normal il se sentait supérieur à tout le monde, là encore plus, car il avait un certain pouvoir sur les élèves… Il tourna son regard vers la jeune demoiselle, l’air de dire « Et toi ? » … Puis elle finit également par lui répondre :

"Je suis somnambule. Je me suis perdue."

Un rire des plus effrayant s’échappa alors de sa bouche… Il savait qu’ils mentaient tous les deux…Il le savait…Bien que le mensonge était plus flagrant chez la gamine qui chez l’autre…Peut être que il ne lui cachait qu’une certaine partie, ce serait une raison valable… « Mais comment le sait-il ? » Me diriez vous ! Eh bien, tout simplement parce que le bel Apollon peut connaître les émotions des gens qui l’entoure et peut donc sentir si ceux-ci mentent ou non…Giovanni compris également que l’adolescente était pressé… Pourtant il n’était pas encore décidait à l’autoriser à s’en aller…

« Mais biens sûr….Hunhun ~ » dit-il en continuant avec une regard amusé.

Soudain l’élève lui posa une question qui le laissa perplexe…du moins c’est la façon dont elle fut posé qui l’étonna :

« Quant à toi… Je ne sais pas plus qui tu es et qu’est-ce que tu es venu faire ici ! »

L’enseignant fronça les sourcils…Pour lui cet élève lui avait manqué de respect ! Il posa donc son cartable au sol et attrapa le cou du gamin en le poussant contre le mur… Son regard bleu pénétrant dans ses yeux rouges…

« Ecoutes petit, je suis professeur ! Alors premièrement, surveilles tes paroles et vouvoie moi ! Ensuite, si tu ne veux pas avoir d’ennuis…Parles moi sur un autre ton, je suis clair ?! »

Quand il s’énervait, il pouvait être assez flippant je vous l’accorde… Il relâcha l’élève et fusilla la fille du regard, bien que celle-ci n’ai absolument rien fait. Simplement, l’italien ne supportait pas les gens ! Mis à part sa famille il n’aimait personne ! Il les regarda tous les deux à tour de rôle, un sourire presque carnassier s’alluma sur son visage d’ange.

« Vous êtes tombé sur la mauvaise personne ce soir les enfants… Alors je vous conseille vivement de partir ! Et vite. » Dit-il sèchement.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quand on a chaud ~ [PV : Gio et Shoku]   Mar 30 Aoû - 0:08


~La pluie de tes insultes n’atteint pas mon parapluie ~

Dès l’instant où son ressemblant avait posé sa question, Ethan lui répondit sur un ton plutôt bête et fatigué. Il commençait rapidement à croire qu’il aurait finalement dû rester dans son lit à observer le plafond plutôt que d’aller faire une promenade nocturne sans ses lunettes. La forme floue qui semblait être une fille avait prétendu être somnambule et s’être perdu. Ethan trouva que cette excuse était particulièrement étrange, mais bon, il pouvait tout de même s’avérer qu’elle disait la vérité. Il plissa pour une millième fois ses yeux afin d’essayer de pouvoir différencier les formes qui s’avéraient devenir de plus en plus vague. Il se masse le front, sentant qu’un marteau piqueur était nettement entrain de lui frapper le crâne.

« Mais biens sûr…. Hunhun ~ »

Évidemment, pour le comble du comble des malheurs, voilà maintenant que la silhouette aux cheveux blancs ne semblait pas du tout les croire. Ethan leva ses yeux au ciel, et très certain de lui, il lui posa une question sur son identité, plutôt arrogante et impolie de sa part. Mais dans le fond, il se fichait complètement de ce qu’il pouvait se passer, car il était absolument sûr que cette ombre vaporeuse n’était qu’un banal élève albinos, comme lui. À sa surprise, sa réponse le choqua et le mit aussitôt mal à l’aise. Cet homme prétendait être un professeur et décidemment, il n’était pas du tout content de la façon qu’avait agit Ethan. Ce dernier soupira dans son coin avant de gratter sa nuque et de fermer ses yeux doucement.

« Vous êtes tombé sur la mauvaise personne ce soir les enfants… Alors je vous conseille vivement de partir ! Et vite. »

Il fallait quand même avouer qu’il pouvait être flippant ce prof ! Mais en même temps, après avoir entendu son ton bête et insolant, il avait juste une envie profonde de le faire chier. Bien sûr, ce n’était pas le genre d’Ethan, mais le manque de sommeil et son mal de tête accentuaient sa mauvaise et humeur et décidément, ce n’était pas sa soirée !

«Ah ! Alors vous - Il avait mit l’accent sur ce mot - êtes un professeur ? Ça m’épate parce que j’ai déjà vu mieux comme attitude… la vôtre est pareille que celle d’un cochon… »

Un petit sourire se nicha sur les lèvres d’Ethan. Mon dieu que ça pouvait faire du bien de critiquer les gens parfois…

(Pardon pour le RP court et pour l'attente ._.)

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Quand on a chaud ~ [PV : Gio et Shoku]   Mer 14 Sep - 10:25


Shokuboo se sentait tellement ridicule. Une grande chute dans les toilettes, en precisent surtout qu'il s'agissait des toilettes des garcons. Et ce mensonge a la noix consernant la cause de son arrivee ici...Mais bon, on aurait put imaginer pire. De toute facon, personne n'allait la croire, elle a du etre bien bete sur le coup.
Le grand homme aux cheveux blancs, en tout cas, le plus grand des deux, marmonna tout en avant l'air amuse :

« Mais biens sûr…. Hunhun ~ »

Elle s'attendait bien a cette reponse, evidement. Mais le pire rire de fin de phrase l 'a mise hors d'elle. Elle etait tellement embarrassee et furieuse. De plus, il disait ca tout en etant si calme et doux, il etait completement detendu malgre cette atmosphere lourde et tendue. Plus l temps avancait plus la situation s'emmeleait. Il fallait vite qu'elle s'en aille pour surveiller Elsa. Mais apparement le moment departir n'etait pas encore arrive et Shokuboo l'attendait de plus en plus intensement...

Le plus jeune des deux hommes lanca alors :

« Quant à toi… Je ne sais pas plus qui tu es et qu’est-ce que tu es venu faire ici ! »

Cette phrase empira encore plus la situation. Pourquoi l'avait-il provoque? Enfin c'est ce que pensait Shokuboo, vu que son but pour l'instant etait de sortir de cette situation le plus vite possible. Mais il faut avouer que les humains et tous les autres etres vivants, qu'ils soient magiques ou non, n'ont pas le meme temperament, et qui ripostent quand ils sont dans une situation ou l'on ne peut pas pour le moment sortir... C'est ce que ferait Shokuboo bien sur, mais comme
cela avait ete explique avant, son but n'est pas la de sauver son honneur, mais de sauver son travail.

Donc, comme chaque etres vivant, le grand homme riposta a son tour, il commenca a poser son sac sur le sol. Ce qui provoqua un bruit de cuir et de fer qui resonna dans toute la salle et peut etre meme aussi dans les couloirs. Puis il fit un pas vers le jeune garcon et il l'attrappa par le coup d'un seul geste en le poussant contre le mur. La situation empira encore plus que ce qu'avait predit la jeune fille. Elle plissa des yeux et detourna legerment le regard tout en reculant d'un pas sans faire de bruit.

Le grand homme fixa l'autre dans ses yeux tout en disant distinctement :

« Ecoutes petit, je suis professeur ! Alors premièrement, surveilles tes paroles et vouvoie moi ! Ensuite, si tu ne veux pas avoir d’ennuis…Parles moi sur un autre ton, je suis clair ?! »

Il le dit sur un ton presque effrayant. Shokuboo se mordit les levres en rentrant son cou. Elle les observa sans pouvoir dire un mot de peur d'aggraver la situation.

"J'espere que l'autre va pas encore riposter, parce que la... Je ne pourrais pas sortir de cette piece avant l'arrivee du jour..."
Pensa-t-elle.

Le grand homme qui disait etre professeur lacha alors le cou du garcon. Le col de son haut etait un peu froisse, l'autre avait du mettre de la force en le tenant. Le garcon albinos avait l'air un peu calme, Shokuboo ne pouvait pas vraiment voir l'expresion de son visage mais c'est ce qu'elle souhaitait : que la dispute s'arrete.

Le professeur continua d'un air plus doux mais tout de meme inquietant :

« Vous êtes tombé sur la mauvaise personne ce soir les enfants… Alors je vous conseille vivement de partir ! Et vite. »

"Ouf~ Enfin c'est fini, je vais enfin pouvoir allee surveiller Elsa... J'espere qu'elle n'est pas deja partie..."
Pensa-t-elle en risquant un pas en arriere.

C'est ce qu'elle aurait voulut, mais non. Le garcon albinos lacha d'un air moqueur :

«Ah ! Alors vous - Il avait mit l’accent sur ce mot - êtes un professeur ? Ça m’épate parce que j’ai déjà vu mieux comme attitude… la vôtre est pareille que celle d’un cochon… »

"Mais non! Pourquoi il dit ca?! C'est pas possible, et moi qui me croyais deja libre..."
Pensa-t-elle en soupirant.

Elle apercut un petit sourire dans le visage de l'albinos. C'etai bien drole e sa part, dans une situation aussi risquee, mais tout de meme un peu trop fort. Comparer un professeur a un cochon tout en lui parlant, c'etait... enfin c'etait juste trop. Bien sur, c'etait toujours l'opinion de Shokuboo, parce qu'elle doit faire sa mission, etc... Mais la, elle n pouvait plus attendre, la situation etait bien trop tendue et il fallait faire vite...
Elle sortit alors un kunai de sa manche tout en le cachant dans son dos. C'est comme jeter de l'huile dans l'incendie. Mais il faut bien que le feu brule intensement pour qu'il utilise toutes ses buches de bois et les reduire en cendres...

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Quand on a chaud ~ [PV : Gio et Shoku]   



Revenir en haut Aller en bas
 

Quand on a chaud ~ [PV : Gio et Shoku]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives :: # Archives des RPs
-
Sauter vers: