AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 C'est comme si on me voyait de là-haut ♥ [PV : Akeno ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: C'est comme si on me voyait de là-haut ♥ [PV : Akeno ~]   Dim 31 Juil - 0:18



Il était tard... Du moins, c'est ce que pensait Ayame. Elle avait décidé, une fois le travail terminé, d'aller chercher Giovanni à l'académie. Elle était certaine que ça lui ferait drôlement plaisir ! Surtout qu'en ce moment, il finissait assez tard, à cause des copies à corriger, etc... et rentrait par conséquent tout seul, sa femme étant déjà à la maison. Alors, après avoir servit encore quelques clients dans le petit café, en ville, où elle était serveuse, la blondinette se dirigea vers l'arrière-boutique pour retirer son uniforme et remettre sa jupe blanche, son T-Shirt bleu ciel, et ses ballerines. Elle hésita entre laisser ses cheveux attachés ou non, et finalement, les laissa en queue de cheval, attachés par un long ruban blanc lui aussi. Ame sortit de la boutique, et regarda l'heure. Elle était un peu en avance, il fallait l'avouer, et son chéri n'avait probablement pas terminé toutes ses corrections. Oui, Giovanni Campello était son mari, et il travaillait à l'académie qui se trouvait dans cette même ville, en tant que professeur d'Italien. C'était pratique de travailler tous deux dans la même ville, puisqu'ainsi, ils pouvaient venir se chercher l'un et l'autre, à pieds lorsqu'il faisait beau, ou en voiture autrement.

Une fois arrivée à l'endroit prévu, la nippone s'était permis de visiter un peu l'académie. Voilà bien longtemps qu'elle n'était plus venue dans une école, et cela lui faisait tout drôle. Elle admirait chaque recoins de l'académie Klain, et s'imaginait ici, comme dans son ancien lycée lorsqu'elle avait 16 ans. Que de bons souvenirs... Hmm non, finalement, il y en avait des moins bons, mais après tout, les années lycées sont censées être les meilleures, non ? La miss errait dans les couloirs, et ne voyait d'ailleurs personne. Les cours étaient probablement terminés, et tous devaient être dans leur chambre, dehors, ou que sais-je encore. Dans tous les cas, Ayame se sentait bien ici... Tant de souvenirs remontaient jusqu'à elle, bien que ce lycée ne soit pas du tout le même que celui où elle allait, le lycée Yokaï. Elle se rappelait notamment de sa rencontre avec Giovanni, rencontre bien étrange, il faut avouer, mais qui, finalement, s'était bien terminée, non ? Tout en rêvassant, notre jeune demoiselle se dirigeait vers la cage d'escalier qui menait au toit. Après tout, le soleil allait bientôt se coucher, et au lieu de continuer à s'aventurer dans tout l'établissement, elle préférait s'asseoir et regarder le ciel.

La donzelle grimpait doucement les marches menant à ce lieu qu'elle avait toujours adoré étant lycéenne, et ouvrit la porte qui la mènerait à l'extérieur. Une grande bouffée d'air frais la fit sortir de ses songes, alors qu'elle s'approchait à présent du bord, non sans être très prudente. Elle s'assit, en se tenant bien, ses jambes se balançant dans le vide. C'était peut-être fou de faire cela, d'autant plus qu'elle était humaine - chose que peu de gens savaient, évidemment -, et que par conséquent, elle était certaine de mourir si elle tombait. Cette idée lui traversa l'esprit. Tomber ? Non, très mauvaise idée ! Elle ne voulait en aucun cas que ses filles et son chéri subissent ce mal. Elle se leva donc calmement, et se recula, posant ses jambes à nouveau sur le sol. Une autre brise l'atteignit au visage, et ses quelques mèches de cheveux ainsi que sa queue de cheval et son ruban virevoltèrent au gré du vent. C'était si bon d'être ici... Au calm... ?

« - Qui... ? »

Ayame s'était retournée pour observer la porte qui se trouvait non loin derrière elle. Elle avait cru entendre un bruit, mais au fond, c'était peut-être son imagination débordante, ou le vent qui l'avait fait claqué. Ou peut-être pas ? Le soleil descendait de plus en plus, et laissait apparaître de magnifiques couleurs dans le ciel. Ame dirigea à nouveau son regard vers cette magnifique et gigantesque étendue azure, des étoiles remplissant ses iris océans. Que c'était beau... Puis, elle fixa tour à tour les gens, tout en bas de ce grand édifice, et le ciel au-dessus de sa tête. Elle finit par murmurer, perdue derechef dans ses pensées.

« - C'est comme si on me voyait de là-haut... Alors que tout est déjà si petit de là où je suis ! »

A cette simple remarque, la demoiselle pensa à son père qui était je ne sais où, et à sa mère, qui était là haut, si haut, et devait la voir si petite ! Elle espérait du fond de son cœur qu'elle était enfin heureuse, et que de voir sa fille si épanouie à présent, malgré tant d'épreuves difficiles dans son enfance, la faisait encore plus sourire. Voilà bien longtemps qu'elle n'avait plus pensé à son ancienne famille... Puisqu'après tout, elle avait à présent la sienne, et était plus que comblée... Tout en réfléchissant à cela, Ame, fatiguée de sa journée, s'endormit paisiblement, sa joue posée sur ses bras, qui eux, encerclaient ses jambes.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: C'est comme si on me voyait de là-haut ♥ [PV : Akeno ~]   Dim 31 Juil - 16:00


On était jeudi aujourd’hui. Et malheureusement, le jeudi, il y avait cours. Pourtant, Akeno n’avait aucune envie d’y aller. Il aurait très bien pu sécher, mais déjà toute cette semaine, il n’était pas allé en cours, alors il fallait peut être mieux qu’il y aille… Surtout qu’il n’avait rien d’autre à faire…

A 8H30, le jeune homme se réveilla, il alla prendre sa douche puis s’habilla, aujourd’hui, il avait une simple chemise blanche avec un pantalon noir. Il alla déjeuner, puis il du se résigner à aller en cours. Il prit ses affaires et sortit de sa chambre. Pendant encore un instant, il hésita à aller en cours ou non, parce qu’il n’avait vraiment aucune envie d’y aller mais il se doutait aussi que les professeurs allaient commencer à se poser des questions s’il ne venait plus du tout.

Ce fut alors à contrecœur qu’il se dirigea vers les salles de classes. En plus, le jeudi, il finissait assez tard et ça ne l’enchantait pas tellement… Puis il y avait autre chose aussi, Akeno avait soif, il n’avait pas mordu quelqu’un depuis au moins une semaine et il recommençait à vouloir du sang. Même s’il ne voulait pas que l’on sache qu’il était vampire, et que lui aussi, il préférait se persuader qu’il était humain, il devait se rendre à l’évidence, il fallait qu’il se nourrisse…

Bon, il décida d’aller en cours, et après, il verrait bien ce qu’il ferait, au pire, il pouvait attendre demain pour mordre quelqu’un…

Donc il entra dans la salle de classe, il était un peu en retard mais heureusement pour lui, le professeur le laissa entrer. Pendant toute la journée, il s’ennuya à mourir, il n’écoutait rien du cours et s’en fichait pas mal d’ailleurs, pour lui, les cours ne servaient plus à rien alors à quoi bon les écouter ? Donc pendant toute la matinée il s’ennuya à mourir, il déjeuna à midi puis retourna en cours ensuite, l’après midi, de fut pareil, et il se promis de ne plus revenir avant au moins une semaine. Mais enfin, ça se termina, et il pu enfin retourner dans sa chambre.

Arrivé là bas, il réfléchit, à ce qu’il pouvait faire. Il avait vraiment soif, et il se dit que ça serait sûrement mieux qu’il aille mordre quelqu’un, après avoir réfléchit un peu à la question, il se dit que effectivement se serait une meilleure idée que d’aller se nourrir ce soir que demain. Mais il n’était pas sûr de trouver ce qu’il voulait, pour mordre quelqu’un, il fallait que cette personne ne soit pas en compagnie d’autres personnes, parce que sinon ça serait dur…

Il ressortit de sa chambre, en se promettant de ne pas sortir longtemps et que ça irait très vite. Akeno réfléchit où il pouvait aller, à la forêt, il n’y avait sûrement personne, et il lui fallait un endroit ou il était sûr qu’il n’y ait pas trop de monde. Alors, sans même y réfléchir, il se dirigea vers le toit. Oui, il allait peut être trouver quelqu’un là bas ?

Effectivement, il y avait bien une personne, il ne voyait pas encore de qui il s’agissait car elle était de dos.

« - Qui... ? »

Akeno se cacha derrière la porte avant que la jeune femme puisse le voir. Puis quand il fut sûr qu’elle ne l’avait pas vu, il sortit de sa cachette. Le jeune garçon l’entendit murmurer quelque chose, mais il ne savait pas quoi. Akeno vit la jeune femme poser sa tête sur ses bras et ne rien faire. Au bout d’un instant, le jeune vampire se dit qu’elle s’était sûrement endormie. S’il voulait la mordre, il pourrait très bien le faire maintenant, c’était facile.

Alors il s’approcha d’elle, il ne faisait pas de bruit pour ne pas être repéré. Puis il arriva à sa hauteur, il avait raison, elle était bel et bien endormie. Pendant un instant, il se demanda si il la connaissait, mais il ne l’avait jamais vu à l’académie. Elle travaillait peut être là mais il ne l’avait jamais vu en tout cas…
Akeno hésita encore un instant, mais après quelques minutes, il mordit le cou de la jeune femme. Sentir le sang couler dans sa gorge était une sensation agréable. Mais il ne lui prit pas beaucoup de sang, quelques instants plus tard, c’était déjà finit.
Le jeune garçon vit la jeune femme rouvrir les yeux, il était mal là. Il ne savait pas comment est-ce qu’elle allait réagir, peut être qu’elle allait se fâcher ? Sûrement même… Mais il espérait pas… Au bout d’un petit moment, il prit la parole:

« Pardon! Vraiment désolé! Je n’ai pas pu m’en empêcher… Je n’ai pas fait exprès… »

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: C'est comme si on me voyait de là-haut ♥ [PV : Akeno ~]   Dim 31 Juil - 21:59



Un rêve... C'était si beau les rêves. A vrai dire, c'est comme si ma vie était devenue elle-aussi un rêve. C'était chaud, doux, et ça faisait tellement tellement de bien... Quelle vie magnifique...

Là, endormie, la jeune nippone se rappelait tous les moments heureux de sa vie, en essayant de zapper les mauvais. Elle ne se souvenait plus où elle se trouvait. Après tout, elle s'en fichait, puisqu'elle était bien ici. La réalité lui échappait, et tout semblait n'être qu'un long, si long rêve. Les rayons du soleil couchant s'abattaient par milliers sur cette drôle d'Ame*, formant un splendide arc-en ciel dans sa tête. Au bout d'un moment, une personne sortit de cet arc-en-ciel, puis une autre, et encore une... Toutes celles qu'Ayame avait rencontré dans sa vie, tous les humains, tous les monstres, de son passé, puis de son présent, tous ses amis pour le peu qu'elle en ait à vrai dire, et son plus grand amour après tant d'échecs. Les deux dernières personnes à sortir furent ses filles, qui vinrent la câliner comme elles savaient si bien le faire. Du moins, notre jeune maman pensait qu'elles seraient les dernières, mais quelqu'un d'autre apparu. Quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. Un inconnu ? Comment pouvait-il être ici alors qu'elle ne le connaissait pas ? L'avait-elle croisé un jour dans la rue, ou quelque chose comme ça ? Il semblait assez jeune, et était plutôt pâle... A vrai dire, la miss ne le voyait que peu clairement. Il était assez flou, et mis à part la couleur de ses cheveux qui étaient d'un brun plutôt clair, elle ne discernait pas son visage. Pourtant, bien qu'elle ne le connaissait pas, ce jeune homme fit frissonner la petite demoiselle. Il n'avait pas l'air méchant mais... Il s'approchait... Dangereusement... Et soudain, sans rien comprendre, la donzelle ressentit une légère douleur dans le cou. Douleur qui lui paraissait familière. Comme si elle avait déjà ressenti cela auparavant. Quelques secondes... Encore quelques secondes, et la lumière présente dans son rêve s'évapora, alors qu'Ayame levait doucement ses paupières.

Un son. C'est la première chose qu'elle remarqua. Le son d'un liquide qui coulait quelque part... Comme si quelqu'un buvait. Bu-vait... ? La jeune humaine sursauta. Elle vit un jeune garçon, qui ressemblait à celui de ses songes. Sa main posée à présent sur son cou, là où se trouvait la morsure, Ame détailla le visage de l'inconnu, et frissonna en voyant une trace de sang sur son visage. Elle retira sa main de la blessure et s'aperçut que cette dernière était de la même couleur que la tâche sur le bord des lèvres de l'étudiant. Car oui, vu son physique, il était probablement encore un étudiant dans cette académie. Il s'exprima, alors que la jeune femme avait pour le moment, gardé le silence.

« Pardon ! Vraiment désolé ! Je n’ai pas pu m’en empêcher… Je n’ai pas fait exprès… »


Elle souriait. Oui, oui, vous avez bien lu, Miss Campello souriait en voyant l'homme si gêné. Elle ne savait pas si elle pouvait lui faire confiance, mais elle le croyait. Puisqu'un vampire digne de ce nom, ne se serait jamais excusé s'il avait atteint sa proie. Et puis, il paraissait si jeune ! C'est alors avec ce même sourire, qu'Ame lui dit en secouant légèrement la tête

« - Hmm, ne t'inquiètes pas ! Ce n'est rien... Ses yeux se dirigèrent une nouvelle fois vers sa main et plus particulièrement vers les traces de sang. Bien que je n'aime pas particulièrement voir du sang... »

La belle essaya de se lever, et bien qu'on ne lui ait pas volé beaucoup de sang, la fatigue en plus de ceci la fit tanguer, et tomber à la renverse sur l'inconnu, qu'elle regarda gênée, avant de se dégager directement. Elle essaya de retrouver l'équilibre, et demanda en soupirant après s'être excusée de sa maladresse, tout en tendant sa main.

« - Euhm au fait, tu t'appelles comment ? Moi, je m'appelle Ayame. Ayame Campello ! Mais tu peux m'appeler Ame. » Elle retira finalement sa main droite tâchée, et ajouta, tout en se sentant un peu idiote. « Ah ! Excuse-moi, j'avais oublié ce léger détail. »

Le soleil était à présent beaucoup plus bas dans le ciel, et commençait à se cacher derrière de grandes maisons, alors que son opposée la lune, arrivait doucement, suivit d'une ou deux étoiles, puisqu'il ne faisait encore pas réellement nuit. La miss n'ajouta rien à cette phrase, ne sachant que dire de plus. Ses iris océans se fixèrent néanmoins sur la chemise blanche du vampire qui avait à présent la petite trace de main de l'humaine. Zut... !
* Ame signifie littéralement "Pluie" en japonais.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: C'est comme si on me voyait de là-haut ♥ [PV : Akeno ~]   Lun 1 Aoû - 12:50


Akeno était vraiment désolé, il s’en voulait. Mais il fallait bien qu’il morde quelqu’un quand même non ? Et c’était tombé sur elle, mais ça aurait pu aussi tomber sur quelqu’un d’autre, c’était le hasard.

Mais il ne savait pas quoi lui dire, elle allait sûrement se fâcher pensait-il, ben oui, il l’avait quand même mordue, ce n’était pas rien d’après le jeune vampire, puis ça devait pas être agréable non ? Il n’en savait rien, il ne savait pas ce que ça faisait. Il s’était fait mordre une fois par un vampire, mais il s’était évanouit avant de sentir ce que ça faisait, et ne savait donc pas quelle sensation ça pouvait faire…
Au bout d’un moment, il dit à son interlocutrice qu’il était désolé, et qu’il n’avait pas pu s’en empêcher. Maintenant il espérait qu’elle ne se fâche pas trop contre lui quand même…

« - Hmm, ne t'inquiètes pas ! Ce n'est rien... Bien que je n'aime pas particulièrement voir du sang... »

Bon, ça c’était évident, franchement, qui aimait voir du sang ? Personne! Enfin pas lui en tout cas, même si il était vampire, il avait horreur de cet horrible liquide rouge. Mais en tout cas, il était vraiment content qu’elle ne lui en veuille pas. Il vit la jeune femme se lever, et tomber à la renverse sur lui. Sûrement à cause du fait qu’il lui avait prit du sang, portant, il était sûr de ne pas lui en avoir prit beaucoup… Elle se dégagea quelques instants après en s’excusant, puis elle lui dit en souriant:

« - Euhm au fait, tu t'appelles comment ? Moi, je m'appelle Ayame. Ayame Campello ! Mais tu peux m'appeler Ame. »
« Ah ! Excuse-moi, j'avais oublié ce léger détail. »


Akeno ne comprit pas tout de suite pourquoi est-ce qu’elle c’était excusée. Mais comme elle fixait sa chemise blanche, il la regarda lui aussi et vit la trace de main de son interlocutrice. Bon, ce n’était pas très grave pensait-il, ça se nettoyait sûrement.
Pendant un petit instant, le jeune garçon regarda le ciel, il commençait tout juste à faire nuit et il trouvait que le paysage était magnifique…
Puis il regarda Ame, elle semblait gentille, elle ne semblait même pas fâchée à cause de ce qu’il lui avait fait. Elle ne ressemblait pas aux autres gens de l’académie, Akeno n’avait pas l’habitude qu’on soit comme ça avec lui… Et ça lui faisait très plaisir!
Il prit lui aussi la parole quelques temps après et dit:

« Merci… De ne pas m’en vouloir… Je n’avait vraiment pas fait exprès. »

Il marqua une petite pause avant de continuer:

« Moi je m’appelle Akeno! Enchanté! »

Puis il prêta une seconde fois attention à sa chemise tâchée:

« Oh et puis ce n’est pas grave, pour ma chemise! Et puis c’est de ma faute de toute façon alors tu n’a pas à t’excuser. »

Akeno sourit à son interlocutrice et attendit une réponse…

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: C'est comme si on me voyait de là-haut ♥ [PV : Akeno ~]   Ven 5 Aoû - 19:22



C'est vrai que c'était beau, ici. Après tout, le toit de toutes académies, en général, était l'endroit où le paysage était le plus magnifique, non ? Alors que le ciel montrait ses merveilles, le jeune homme regarda sa chemise et comprit seulement pourquoi Ame s'excusait. Il la remercia tout d'abord de ne pas lui en vouloir, et ajouta une nouvelle fois qu'il ne l'avait pas fait exprès. Le fait qu'il s'excuse autant gêna un peu Ayame, qui d'ailleurs, se demandait pourquoi un vampire était ainsi désolé. Elle pensait que c'était peut-être à cause de son passé, qu'il y avait quelque chose, peut-être, qu'il n'aimait pas être vampire ? Hmm... Etrange comme histoire. En tout cas, elle ne lui demanderait pas tout de suite. Après tout, ce n'était pas ses affaires. La donzelle répondit cependant à cette phrase en secouant la tête de gauche à droite, son doux sourire toujours aux lèvres.

« - Ah, je te l'ai déjà dit, ce n'est rien... Et puis je vois bien que tu es gêné d'avoir fait ça... Malgré que tu sois un vampi... » Elle s'arrêta net, et se mit à rire un peu. « Zut ! J'avais oublié qu'il vallait mieux ne pas parler des “races” dans l'enceinte du lycée ou quelque chose comme ça, non ? »

La miss haussa les épaules, puis écouta Akeno, qui justement venait de se présenter à son tour. Elle déclara qu'elle-aussi était enchantée. Akeno, ne' ? Elle ne l'oublierait pas. Alors qu'il posa une nouvelle fois son regard sur sa chemise, il ajouta que ce n'était pas grave, qu'au fond, c'était sa faute, et qu'elle n'avait pas à s'excuser. Hmmmm... Ne pas s'excuser ? Disons que la nippone était du genre à tout le temps s'excuser, pour tout et n'importe quoi. On pourrait dire qu'elle est naïve, mais personnellement je dirais plus qu'elle est un peu trop gentille. Elle se contenta de pencher un peu sa tête comme une petite fille et de sourire en réponse à cette phrase, ne sachant que dire de plus. Néanmoins, quelques instants plus tard, puisque Mam'zelle n'aimait pas les silences, elle se prit le droit de questionner son interlocuteur.

« - Au fait Akeno, je suppose que tu es élève ici, ne' ? Tu ne connaîtrais pas un professeur d'italien, M. Campello... Par hasard ? »

Parler de son propre nom de famille du coup, l'amusait un peu. Elle avait hâte de voir ce qu'il lui dirait. S'il le connaissait, ce serait même amusant qu'il dise quelque chose sur son comportement avec les élèves, ou autre. Après, s'il ne savait rien, tant pis, elle croiserait peut-être quelqu'un d'autre qui saurait lui dire si son mari était le grand vilain professeur du lycée qui faisait peur à tout le monde ! Cette idée la fit un peu rire, alors que son regard de femme amoureuse se dirigea discrètement vers son alliance. Elle pensa d'ailleurs qu'elle aurait dû la cacher, histoire de se faire passer pour une élève, mais bon, trop tard maintenant. Avec un peu de chance, il ne l'avait pas vue. Ame se tourna vers le ciel qu'elle fixait avec émerveillement après la réponse d'Akeno. Décidément, c'était magique de se retrouver ici par une si belle fin de journée. Elle avait bien fait de venir ici, malgré le fait d'être mordue par un vampire... Après tout, ça lui rappelait quelques souvenirs.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: C'est comme si on me voyait de là-haut ♥ [PV : Akeno ~]   Lun 8 Aoû - 11:12


Le jeune homme se disait que c’était seulement de sa faute, et qu’elle n’avait pas a s’excuser pour le fait que sa chemise soit tâchée de sang. Après tout, s’il ne l’avait pas mordue, cela ne serait pas arrivé. Après qu’il se soit excusé, ce fut à son tour de prendre la parole:

« - Ah, je te l'ai déjà dit, ce n'est rien... Et puis je vois bien que tu es gêné d'avoir fait ça... Malgré que tu sois un vampi... » Elle s'arrêta net, et se mit à rire un peu. « Zut ! J'avais oublié qu'il vallait mieux ne pas parler des “races” dans l'enceinte du lycée ou quelque chose comme ça, non ? »

Dans l’enceinte du lycée ? Ca il n’en savait rien. Il n’avait jamais prêté attention aux centres de conversations du lycée, parce qu’il ne parlait jamais aux autres.
Mais par contre, avec lui, il ne fallait pas parler de ça. Simplement parce qu’il n’en avait aucune envie, il détestait ce qu’il était devenu, une espèce de monstre assoiffé de sang en fait, et ça lui faisait peur, très peur, et il n’aimait pas non plus parler des autres races de l’académie, elles étaient toutes aussi horribles d’après lui, seuls les humains ne le dégoûtait pas, sûrement parce qu’avant de sa faire mordre, il en était un.
D’ailleurs, il se demandait un peu ce que Ame pouvait être, il n’en avait aucune idée, mais il trouvait que ça allait être très impoli que de lui demander ça. Alors il se taisait.
Puis Akeno se présenta lui aussi, et un instant après, Ame prit la parole:

« - Au fait Akeno, je suppose que tu es élève ici, ne' ? Tu ne connaîtrais pas un professeur d'italien, M. Campello... Par hasard ? »

Akeno était plongé dans ses pensées et un moment passa avant qu’il ne prenne conscience que Ame avait parlé. Est-ce qu’il connaissait un professeur d’italien qui s’appelait Mr Campello? Ben oui, bien sûr qu’il le connaissait, parce qu’il était son professeur.
Mais pourquoi est-ce qu’elle lui demandait ça ? Il n’en savait rien, jusqu’au moment où il se souvint du nom de famille de son interlocutrice. Elle devait sûrement être sa femme, sa sœur où quelque chose comme ça. Il regarda Ame et acquis de la tête. Puis il prit la parole quelques instants après:

« Oui, je connais quelqu’un qui s’appelle M. Campello, parce que c’est mon professeur d’italien. »

Mais Akeno se demandait toujours pourquoi est-ce qu’elle lui avait demandé une chose pareille. Comme elle ne parlait pas, il reprit la parole:

« Euh… Pourquoi est-ce que tu me demande si je le connais, tu dois être sa sœur, ou sa femme non ? Parce que tu as le même nom de famille que lui ? »

Akeno lui sourit, puis il s’assit sur le rebord du toit, et regarda le paysage, en attendant qu’Ame lui réponde.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: C'est comme si on me voyait de là-haut ♥ [PV : Akeno ~]   



Revenir en haut Aller en bas
 

C'est comme si on me voyait de là-haut ♥ [PV : Akeno ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives :: # Archives des RPs
-
Sauter vers: