AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Monter sur le toit d'un immeuble pour mieux prendre son monde de haut.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Statut : élève
Messages : 563
Mystérieuses framboise-cerises : 498

Documents
Age (ou l'age d'apparence): 16 ans en apparence, 22 ans, en vrai.
Pouvoir(s):
Oh! Un Inconnu ~
Oh! Un Inconnu ~


MessageSujet: Monter sur le toit d'un immeuble pour mieux prendre son monde de haut.   Mar 24 Juil - 0:19


Si la jeunesse est un Art, tuer l'est aussi?
..
« Ce n'est pas du haut d'un mètre soixante qu'on peut prendre le monde de haut.
Kamatani's speech; 968 mots;
Les gens sont stupides. Peut-être qu’en pensant ça, je me fais passer pour quelqu’un qui prend le monde de haut. Pourtant, même si je voulais prendre le monde de haut, ce n’est pas du haut de mon petit mètre soixante que je réussirais à le faire. Je devrais sûrement grandir un peu pour réussir à réellement voir mon monde de haut. Ou bien alors…

Je devrais monter haut, très haut.

En y pensant, j’ouvris les yeux, et fixa quelques secondes le plafond. Il se faisait déjà tard, la moitié de l’académie devait sûrement avoir plongé dans les bras de Morphée depuis un bon bout de temps. Contrairement à moi, qui le sommeil fuyait visiblement, pourtant, ce n’était pas la fatigue qui manquait. Mais je ne pouvais plus rester dans mon lit, à faire semblant de fixer mon plafond, alors que j’avais les yeux fermés, en attendant que le sommeil vienne. Car je le savais, oui, je le savais, que si je ne bougeais pas, il ne viendra pas. Il fallait que je m’épuise encore un peu, pour pouvoir enfin plonger dans le monde des rêves et des cauchemars.

Et justement, ce soir-là, j’étais partie sur l’idée que les gens étaient stupides. Je le pense souvent, et je le pensais encore plus aujourd’hui, vu les idiots que j’ai pu croiser en faisant mes rondes. Il m’arrive parfois d’exagérer en traitant quelqu’un d’imbécile, mais comment qualifier une personne, qui réfléchit tellement peu, qu’elle se perd dans ses propres propos, et finit par se contredire ? Cette personne était arrogante, et affirmait une chose fausse, tout en se contredisant la minute qui suivait. Il faut l’avouer, elle ne faisait pas preuve de grande intelligence. Et voilà, ce soir, j’étais d’humeur à voir le monde de haut. Mais pas du haut de mon petit mètre soixante, oh, non, je voulais le voir encore plus de haut. Et le toit des dortoirs était un endroit parfait.

Je ne nierai pas le fait, que je profite plus qu’une fois du statut de la petite qu’est en moi. Il est vrai que c’est elle l’hunter, et non moi. Je refuse de porter ce titre, même si je le suis obligée. Mais même si je refuse d’admettre que j’en suis un, je profite sans honte des bonnes choses qu’offre ce métier. Je profite de toutes les informations récoltées, je profite aussi du statut des élèves hunters, qui peuvent circuler dans le bâtiment librement, tout en disant qu’ils font leur ronde, ou encore, qu’ils ont entendu des bruits suspects et sont simplement venus vérifier si tout allait bien.

« J’ai comme cru entendre des bruits de pas venant du toit » est une bonne excuse, non ?


Je ne pris même pas la peine de me changer, je me sentais très bien dans mon pyjama. La jupe était peut être légèrement trop courte, mais après tout, à cette heure-ci, je suis censée croiser personne. J’attrapai juste mon manteau pour couvrir mes épaules nues. Pas que je craignais attraper froid, loin de là, c’était juste un réflexe. Peut-être qu’au fond de moi, je voulais faire comme si je risquais d’attraper froid si je ne le mettais pas, comme si j’étais comme les autres. Je me demande d’ailleurs d’où vient cette indifférence envers le froid de mon corps. Certains affirment que c’est à cause de mon pouvoir, d’autres disent que « c’est comme ça, et puis c’est tout », juste pour cacher le fait qu’ils n’en savent absolument rien. Pourtant… Ca se voit qu’il ne sait absolument rien sur le sujet, non ? Alors, pourquoi mentir ? Ah, comme c’est bête…

D’un pas léger, en essayant de faire le moins de bruits que possible, je me rends sur le toit du dortoir de l’académie. Ayant une chambre au dernier étage, ça ne me fait pas beaucoup de trajet à faire. Juste un couloir à traverser, et un escalier à monter. Une fois cela fait, je m’approchai du rebord, qui, n’était protégé que par une grille. Je regardai à travers. Le monde paraissait si petit de cette hauteur… Il faut avouer que les bâtiments de l’académie sont assez hauts. Maintenant, oui, maintenant, je peux prendre le monde de haut. D’ici, je pouvais voir des petites lumières par dizaines, qui montraient l’activité nocturne de la ville. Certaines d’entre elles bougent, ce sont celles des voitures. On peut aussi voir dans certains bâtiments des lumières s’éteindre, et en conclure que la personne qui y habite a décidé d’aller dormir. Rien qu’en observant toutes ces petites lumières, on pouvait déjà deviner les activités de certaines personnes. Mais ça reste tout de même vague. Si cette personne va dormir, va-t-elle rêver, ou bien avoir un cauchemar. Et, va-t-elle réellement dormir ? Peut-être qu’elle a simplement éteint la lumière parce que c’est une pièce dont elle ne se sert pas, comme la cuisine, ou le salon, par exemple. Et, ces petites lumières qui représentent les voitures, où elles vont, et d’où viennent-elles ? Enfin, moi, tout ça ne me concerne pas, je m’en fiche royalement.

Sentant la fatigue devenir un peu plus forte, je m’allongeai sur le sol. D’ici, je pouvais voir les petites étoiles dans le ciel, et la lune. Le ciel était si clair, pas un seul nuage. Cela présageait un bon temps pour le lendemain. Petit à petit, je sombrai dans mes pensées, je pensais à tout et rien. Puis, petit à petit, mes yeux se fermaient tous seuls. Je m’endormais facilement sur du béton, dans un lieu froid, dur et inconfortable, et pourtant, je n’arrivais pas à fermer l’œil au chaud, dans un lit douillet. N’était-ce pas ironique ? Mais mon sommeil ne dura pas longtemps. Visiblement, une personne avait décidé ce soir là, de faire comme moi. Mais bien sûr, elle ne s’attendait sûrement pas à me voir là… .


« - I speak with #2F0000 & #947AA5.
HRP : Excuse moi. Pas motivée, en vacances, fatiguée. J'ai mis du temps à l'écrire, et en plus, en l'écrivant, j'avais la tête vide. J'me suis même pas relue, honte à moi. Enfin, bref, j'aime pas commencer. Bref, c'pas géniale. Mais j'espère que ça te plaira, ne serait-ce qu'un peu quand même. :3

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-murderland.skyrock.com/
 

Monter sur le toit d'un immeuble pour mieux prendre son monde de haut.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives :: # Archives des RPs
-
Sauter vers: