AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lorsque ça ne vient pas vers toi, va le chercher. |PV MIZUKI|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Lorsque ça ne vient pas vers toi, va le chercher. |PV MIZUKI|   Jeu 9 Aoû - 12:23


Allongé sur son lit, les yeux fixant le plafond, il pensait à toutes sortes de choses. Il voulait dormir. Il était crevé. C'était l'heure de la pause, et de sa fenêtre il entendait tous les cris des imbéciles qui jouaient dehors. Il aurait bien voulu que ces gamins se la ferment, ne serait-ce que juste pendant quelques minutes. Le temps que Morphée vienne à lui, et le prenne dans ses bras. La seule chose dont il rêvait était le silence. Il aurait vendu père et mère pour l'avoir. Mais impossible de l'avoir, et impossible de fermer l'oeil. Manquant de sommeil, ça lui tapait sur les nerfs. S'il ne dort pas assez, tout lui tape sur le système nerveux, de toutes manières. Il soupire. Il ferme les yeux. Rien à faire, tout est toujours trop bruyant, et il est trop crevé pour dormir de toutes manières. Il pensait à trop de choses aussi. Il grogne, il se relève. Maintenant assis sur son lit, il regarde ses pieds, se tenant la tête. Une question lui trotte dans la tête: Que faire? . Faut-il qu'il bouge, ou qu'il reste là à attendre que Morphée vienne? Il pousse un long soupire, et finit par se lever. D'un pas long et nonchalant, il se dirige vers sa porte.

Puis il s'arrête, juste devant. Pendant quelques secondes, il se sent un peu con. Certes, aller quelque part, mais où ? Pendant quelques secondes, il tente de trouver un lieu où aller, sans bouger de là où il est. Il le trouve enfin : le toit. Un lieu parfait. Personne n'y va, et puis, il y sera loin de cris. Oui, le lieu parfait. De plus, il a toujours aimé regarder le ciel. C'est calme, et en plus c'est mieux qu'une berceuse. Oui, le lieu parfait. Il ouvre donc la porte, et décide de prendre les escaliers pour s'y rendre. Une fois là-haut, il se dit qu'il y fait froid, mais au final, il s'en fou. C'est l'hiver après tout, donc c'est normal.

Il s'asseoit, il regarde droit devant lui. Le calme. Personne au tour de lui. Il y a encore quelques minutes à peine, il aurait tout donné pour l'avoir. Le regard dans le vide, il se remet à penser au passé. Ce passé qui le hante. Mais pas que. Il se demande aussi ce qu'il ignore sur sa soeur. Ce qu'il ignore sur toutes ces personnes qui l'entourent. Pendant une seconde, il envie les hunters, parce qu'eux savent tout sur tout. Mais une seconde seulement, parce que c'est la chose qu'il déteste par dessus tout. Les hunters ne sont rien que des meurtriers. Ils se prétendent être des justiciers, mais c'est faux. Totalement faux. A se demander pourquoi les gens les prennent pour tels. Il soupire.

Il finit rapidement allongé. Trop fatigué pour rester assis. Le sol était froid, dur, inconfortable, mais ça ne le gênait pas plus que ça. Il savait bien à quoi s'attendre en venant ici. Le ciel est bleu, mais il y a des nuages. Ils ne sont pas gris mais blanc, un assez joli spectacle en somme. Il les observe bouger lentement vers la gauche. Et il continue de penser. Il se pose toutes sortes de questions. Après tout, une personne qui ne s'en pose pas, n'est plus une personne. Il y a toujours quelque en ce monde pour titiller la curiosité des gens. Mais, il en a marre de penser, tout ce qu'il veut, c'est dormir. Il a mal au crâne, il est crevé. Bien trop crevé pour trouver le sommeil rapidement. Alors il ne pense plus à rien. Il continue d'observer les nuages bouger lentement. Et puis, ses yeux se ferment petit à petit, et il finit par s'endormir. Un sommeil léger, certes, mais c'est déjà ça. Personne n'allait le déranger, oui personne. Il allait enfin pouvoir quitter ce mal de tête, et dormir. Du moins, c'est ce qu'il se disait.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lorsque ça ne vient pas vers toi, va le chercher. |PV MIZUKI|   Sam 18 Aoû - 1:35



Lorsque ça ne vient pas vers toi, va le chercher





Hatsune Mizuki
et
Ritsuka Kamatani



Elle avait réussit à s'échapper. Elle avait toujours un peu de mal à y croire. Parfois, elle se retournait, croyant que son bourreau se trouvait là, derrière elle, attendant avec son sourire de toujours son premier faux pas. Elle sursautait, jetait un coup d’œil en arrière et se rendait compte de sa bêtise. Avalon ne pouvait pas être là.

Elle était arrivée dans ce pensionnat en plein milieu de l'année et avait pu se rendre compte qu'elle n'était apparemment pas la seule. Elle devait avouer que certaines choses ici l'intriguait. Des objets qui n'aurait pas du être là, des sons qu'on entendait, parfois, la nuit. Pas mal de petits événements comme ça qui l'amenait à se dire que cette école n'était pas normale. Et, ce qui, surtout, lui avait mis la puce à l’oreille, c'était les bruits de couloirs.
Des rumeurs par-ci, des on dit pas-là. C'était incroyable ce que les gens pouvaient dire du mal des autres et ce, dans leurs dos. Pour elle, qui n'avait jamais vécue en société, c'était ... Whoua ! Jamais elle n'aurait cru une telle chose possible.


Ce jour-là, Mizuki s'ennuyait ferme. Jusqu'à maintenant, elle avait toujours trouvée de quoi s'occuper. Elle pouvais aller visiter tel ou tel endroit, le campus était tellement grand ! Mais en cet après midi, elle avait envie de tout autre chose que de marcher bêtement à la recherche de quelque chose qu'elle n'avait pas déjà vu ou de parler à des gens. Elle avait envie de se retrouver seule avec elle-même et de méditer sur les actes passé. Elle voulait se ressourcer, calmement, dans un lieu où personne ne viendrait l’embêter. Elle aurait aimer être sur un nuage, voler au dessus des gens, les regarder et être loin de toute cette agitation.

Voila comment, en levant les yeux vers le ciel, elle avait aperçu le - ou plutôt s'était rendu compte du potentiel du - toit. Y aller ne lui avait, jusqu'à maintenant, même pas traversé l'esprit. Mais là, alors qu'elle l'observait de devant l’établissement, une envie irrésistible de monter dessus la tenait au ventre. Elle partit donc en quête de la porte qui pourrait la mener jusqu'à son objectif.

Elle avait trouver cette porte un peu par hasard. Celle-ci s'était présentée devant au bout de quelques minutes de marche, elle l'avait ouvert sans réfléchir - il faut dire que ce n'était pas la première porte qu'elle poussait qui ne donnait pas sur l'endroit ou elle voulait aller - et fut éblouie par la lumière du ciel. Elle l'observa et savoura le silence. L'immensité bleu qui s'étendait devant ses yeux lui coupa la parole - si elle avait voulu parler, cela n'aurait franchement pas été pratique, mais vu que ce n'était pas le cas, cela ne posait pas trop de soucis - et elle resta bouche bée devant le spectacle que lui offrait les cieux. Elle fit quelques pas en avant, sans même prendre la peine de regarder ou elle mettait les pieds, elle était de toute façon, persuadée d'être seule.

Mais elle se trompait. Elle trébucha sur un corps dur, immobile. Elle se mangea le sol en pleine face, et, abasourdi, ne bougea plus d'un pouce.

Petit mot du 8/07:
 

Petit mot du 9/11:
 

Revenir en haut Aller en bas
 

Lorsque ça ne vient pas vers toi, va le chercher. |PV MIZUKI|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives :: # Archives des RPs
-
Sauter vers: