AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Event 2; Partie 3 - Rébellion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


Messages : 116
Mystérieuses framboise-cerises : 216

Documents
Age (ou l'age d'apparence):
Pouvoir(s):
PNJ


MessageSujet: Event 2; Partie 3 - Rébellion.   Ven 24 Aoû - 21:43


Vous êtes invités à lire ce sujet là, avant de lire cet évent, pour vous situer dans le temps. ([url=]www.[/url]

Beaucoup d'êtres magiques ont perdu leurs pouvoirs. Pourtant, la discrimination continue, et les choses empirent. Alors que les êtres magiques sont désormais tout aussi inoffensifs que les humains, on leur refuse toujours le travail, les écoles, tout. Pourtant, plus rien ne les différencie, ne serait-ce que la vitesse de croissance pour certains, comme les démons ou bien les anges. Mais la chasse des êtres magiques continue, et les exorcistes en capturent plus, sous prétexte qu'ils ont besoin de faire des recherches sur la disparition de leurs pouvoirs. Alors qu'on aurait juré que le gouvernement lâcherait les pauvres bêtes une fois que leurs pouvoirs auront disparu, c'est finalement tout le contraire qui se produit. Pourtant, les êtres magiques ne réagissent pas. Ils continuent de subir, et de vivre la même vie qu'avant. Et une personne disait trouver cela injuste. C'était cette même personne qui avait placardé les murs de l'académie, mais aussi de la ville d'une affiche.

Une affiche qui invitait d'une manière indirecte, et la plus discrète possible les êtres magiques, sans citer leurs noms, à venir dans la salle de bal de l'académie un jeudi soir, à minuit.. Une affiche à laquelle seuls les êtres magiques faisaient attention, et qui à eux seuls donnait envie de répondre et de venir, ne serait-ce que par sa présentation, et par son texte. Mais l'organisateur de cette soirée s'attendait tout de même à voir un ou deux malheureux petits et curieux humains pointer le bout de leur nez.

C'était une salle sombre et sans lumière qu'attendait les êtres magiques ce soir là. Un immense brouhaha commençait à se créer petit à petit, les gens impatients, n'en pouvaient plus d'attendre. Certains se demandaient encore ce qu'ils faisait là depuis déjà une bonne dizaine de minutes, debouts, à rien faire. Pourtant, lorsque les premier voulurent partirent, une voix féminine, mais forte, se fit entendre dans toute la salle. Le "taisez-vous" de l'organisatrice calma tout le monde, et plus personne n'osa ne serait-ce que dire un seul mot. C'est alors qu'une faible lumière s'alluma et éclaira la salle, qui avait beau être énorme, et pourtant était remplie entièrement. On pu voir sur la scène une jeune femme qui portait une couverture qui le couvrait la tête ainsi que les épaules. Un masque cachait son visage. Seuls ses cheveux blonds, presque blancs pouvaient rappeler à certains hommes habitués aux bars, la jeune femme solitaire, assise derrière le comptoir, attendant on ne sait quoi. Derrière elle, on pouvait voir un visage qui était familier à tout le monde. C'était sûrement cette personne là qui lui avait ouvert la porte à elle, mais aussi à tous ces personnes. Elle observait la foule d'un regard inexpressif, sans bouger ne serait-ce que le petit doigt. Il était sûr qu'à ce rythme là, on n'allait pas l'entendre de la soirée. Elle était connue sous le nom de Klain, la fille du directeur, pour ceux qui la connaissaient à l'académie, mais aussi sous le nom de Kamatani, la jeune cadette de la famille des êtres magiques les plus dangereux, et peut-être même les plus fort. On peut sûrement croire qu'elle était là comme objet de décoration, pour rassurer la foule. Un peu pour instaurer l'idée du " si la fille du directeur, mais aussi la cadette de la famille des êtres magiques la plus respectée est là, c'est qu'on peut faire confiance à l'inconnue. " C'était d'une voix forte, que la jeune femme commença son beau discours.

" Ne partez pas et écoutez moi jusqu'au bout. Je suis comme vous, et je suis de votre côté. Je ne peux plus supporter cette discrimination qu'on vit tous les jours. Les humains nous chassent, ils nous maltraitent, et se prétendent être des victimes ! Alors que c'est nous qui menons la vie dure tous les jours. Il faut que nous réagissons ! Je suis sûre que la perte de nos pouvoirs ne vient pas de cet étrange individu qui rôde au tour de l'académie ces derniers temps. Je suis sûre que c'est la fautes à tous ces humains ! Il est temps de nous rebeller. Oui, il est temps pour nous de nous rebeller ! Nous ne pouvons plus rester les bras croisés. "


Et ainsi, elle continua son long discours, rempli de promesses et de belles paroles. De temps en temps, elle faisait taire la foule qui commençait à s'emporter et à parler. Elle voulait leur confiance. Elle avait besoin de leur confiance. Elle disait promettre à tous un avenir meilleur. Elle disait qu'il fallait juste qu'ils la suivent. Un discours tellement enchanteur, que beaucoup finissaient petit à petit par se laisser convaincre. Vint alors le temps des questions. On aurait juré que derrière ce masque, se cachait un visage motivé, et peut-être un peu en colère, mais non. Derrière ce masque se cachait un long sourire, s'étendant d'une oreille à l'autre, un sourire qui ne présageait rien de bon...





  • Êtres magiques, hunters, ou même humains, vous êtes invités à participer à cet évent.
  • Vous pouvez poster les impressions, l'avis de votre personnage. Et surtout, n'hésitez pas à les faire poser des questions !


- - - - - - -


Pas de MP sur ce compte | MP Staff?(www.) | Question? (www.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academie-klain.superforum.fr

avatar


Statut : élève
Messages : 563
Mystérieuses framboise-cerises : 498

Documents
Age (ou l'age d'apparence): 16 ans en apparence, 22 ans, en vrai.
Pouvoir(s):
Oh! Un Inconnu ~
Oh! Un Inconnu ~


MessageSujet: Re: Event 2; Partie 3 - Rébellion.   Sam 25 Aoû - 18:24


Rébellion
EVENT
[color=black]Cette personne était venue vers moi, et elle m’avait demandé mon aide. A vrai dire, je n’ai même pas pris le temps de réfléchir. Pas que ses idées idéalistes et ses promesses mielleuses ont un effet quelconque, loin de là. Par simple curiosité, je voulais juste savoir où tout ça allait mener. Je suis quasiment sûre que cette femme cache quelque chose. Parce qu’elle empeste le sang. Et ce n’est pas du sang humain. Ca, j’en suis sûre, parce que je serai capable de différencier le sang humain du sang d’un être magique de loin, en moins d’une seconde. Mais malgré tout, j’ai accepté de l’aider. J’ai accepté d’être présente ce soir-là, j’ai accepté d’ouvrir la salle de bal, et j’ai aussi accepté de l’aider à placarder les murs de l’académie de cette stupide affiche. Pourtant, j’ai eu beau l’aider, jamais elle ne m’a montré son visage. Pourquoi me le cacher à moi, alors que je suis de son côté ? Stupide. Vraiment stupide.

Me voilà debout, derrière elle, face à la foule. Même si nous étions tous plongés dans le noir, je pouvais voir sans aucune difficulté .Je voyais une immense foule, la salle de bal était plus remplie que jamais. Je n’arrivais pas à croire qu’autant de monde était venu. Il y avait beaucoup de visages qui m’étaient familiers, que j’avais déjà vu au moins une fois. Avec le travail de la p’tite Klain, je savais presque tout sur ces personnes-là. C’était ça l’avantage d’être une saleté d’hunter : on sait tout sur tout.

La lumière s’allume, et elle fait taire la foule qui commençait à s’emporter, et à en avoir marre d’attendre. Je me demande encore ce qu’elle attendait avant d’allumer la lumière. Qu’elle l’ait allumé il y a une bonne dizaine de minutes, avant que la foule ne commence à se plaindre, ou maintenant, ça n’allait rien changer. Du moins, pour moi. Ce que cette personne a en tête me dépasse totalement. Je ne sais même pas quoi en penser. Enfin, mis à part le fait qu’elle est très inquiétante.

Je sentais beaucoup de regards posés sur moi, qui restais là, immobile, dans ma petite robe, à observer la foule. J’entendais beaucoup chuchoter, à mon sujet, mais aussi à celui de la femme. Je savais très bien qu’ici, je n’étais qu’un vulgaire objet de décoration pour rassurer la foule. Après tout, j’ai beau être la fille d’un hunter, c’est ce même hunter qui a permis le travail et les études à beaucoup d’entre eux, et puis, ce n’était même pas mon vrai père. Ici, tout le monde connaissait, ou au moins avait entendu parler des Kamatani, et ça les rassurait sûrement de voir la cadette de cette famille ici. J’étais un peu comme cet enfant assis à côté du chauffeur dans le film l’échange, dès que les enfants le voyaient, ils se disaient « s’il ne lui a pas fait de mal, il ne m’en fera pas non plus ».

Sans rien dire, je l’écoutais prononcer son beau discours rempli de mots enchanteurs, d’idées idéalistes, et de douces promesses. Si je pouvais, j’aurais ri. C’était tellement… Naïf. La paix ne sera jamais de ce monde, il y aura toujours des inégalités, des discriminations… Et jamais, nous, les êtres magiques ne pourront vivre en paix avec les humains. La paix n’est qu’une fausse promesse, elle n’est qu’un rêve pour combler nos nuits. Et jamais personne ne pourra la rendre réelle. Et de plus, la rébellion n’aidera pas à instaurer la paix, mais au contraire, une nouvelle guerre. Elle creusera sûrement un faussé encore plus grand entre nous et les humains. Et puis… Attendez ! De mon côté, je n’ai jamais voulu être amie avec les humains. Si cette discrimination cesse, tant mieux, mais… Je sais très bien que les humains ne cesseront jamais de nous chasser. Les exorcistes, avides de connaissances continueront de nous disséquer. Ah… Tout ce beau discours n’est que fausse promesse. C’est stupide.

Ah, je me demande vraiment comme tout cela va se terminer
Je me demande quelles sont ses idées. J’ai la tête pleine de questions. J’en viens même à me demander si son but est réellement ce qu’elle nous dit là. Mais je ne suis qu’un simple décor, je n’ai pas à parler. J’ai tout de même l’impression que quelque chose ne va pas. Tout ça… Est bien trop beau pour être vrai. Mais. La foule ne semble pas être de mon avis. Ils semblent presque tous de son côté. Je dois sûrement me faire de fausses idées. Oui, c’est juste une simple personne qui tentera une révolution, mais qui échouera. Je dois juste me faire de fausses idées. Vient désormais le temps des questions. Des mains se lèvent. Beaucoup de mains se lèvent. Je peux voir que la foule a désormais un petit sourire au bout des lèvres. Je crois que leur confiance est désormais entre ses mains.

La paix n'est qu'un argument pour embellir les beaux discours, n'est qu'une fausse promesse, et n'est présente que pour combler nos rêves la nuit. Mais jamais elle ne sera réelle.

© Evyplevy - 818 mots



Dernière édition par Klain K. Elsa le Mar 28 Aoû - 16:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://my-murderland.skyrock.com/

avatar


Statut : élève
Messages : 65
Mystérieuses framboise-cerises : 82

Documents
Age (ou l'age d'apparence):
Pouvoir(s):
Oh! Un vampire ~
Oh! Un vampire ~


MessageSujet: Re: Event 2; Partie 3 - Rébellion.   Mar 28 Aoû - 16:57


Event
Alors qu'elle marchait tranquillement, la tête ailleurs, ce bout de papier coller au mur avait attiré son attention plus d'une fois. Toujours entourée d'humains, et souriante, elle ne s'en approchait pas, et faisait comme s'il n'existait pas. Mais la voilà seule, face à ce papier qui faisait tout pour qu'elle le lise. Le contenu du papier l'intriguait. Un rendez vous à minuit dans la salle de bal de l'académie? Il fallait qu'elle y aille, elle le devait. Des choses étranges se passent ces temps-ci, comme par exemple cet étrange homme qu'elle a croisé dans l'académie, et plus d'une fois. Ou bien encore tous ces êtres magiques qui perdent leurs pouvoirs... Elle ne pouvait pas perdre le sien, c'était tout ce qu'elle avait. Ses pouvoirs lui permettaient de boire du sang tous les soirs sans que personne ne s'en aperçoive, ou même s'en souvienne, vu que sa victime était endormie lorsqu'elle le faisait. Alors non, elle ne pouvait pas se trouver privée elle aussi de ses pouvoirs, et elle se devait d'aller à ce rendez-vous. Qui sait, peut-être que les réponses à ses question s'y trouvent.

Une fois arrivée sur place, avec un peu de retard, elle pu constater qu'il n'y avait toujours pas de lumière, et aucune activité. Il y avait même certaines personnes qui commençaient à se plaindre. Tout en bousculant le monde, elle avançait à grands pas vers la scène. Tout ce monde présent lui déplaisait, c'était à peine si on pouvait respirer tellement qu'il y avait de personnes. Une fois près de la scène, ses yeux se posèrent instinctivement dessus. N'ayant pas de problèmes pour voir dans le noir, elle distingua deux personnes debout, dont une qu'elle avait déjà vu, et plus d'une fois. Une dont elle connaissait les deux noms sur le bout des doigts. L'une des personnes qui valait sûrement un peu d'intérêt à ses yeux. C'était la fille du directeur. Elle se sentie légèrement soulagée de la voir ici, au moins, elle savait désormais que ce n'était pas un piège. C'est vrai, elle était venu à ce rendez-vous, sans même bien savoir de quoi il s'agissait. Et avec tous ces hunters et exorcistes qui prennent leur pied à tuer les êtres magiques ces derniers temps, on n'était plus sûr de rien.

La lumière finit par s'allumer. Ce fut tellement brusque, que ça la mit en colère. Si elle pouvait, son poing aurait déjà fini dans la tête de quelqu'un, et des personnes, il y en avait beaucoup. Mais elle resta calme. Elle mit quelques secondes avant de s'habituer à la lumière, qui était pourtant faible, mais avait fait énormément de dégâts. Cette fois-ci elle put aussi distinguer la jeune femme qui était sur la scène, devant la fille du directeur. Elle portait un masque et une sorte de cape à capuche, ce qui rendait impossible de la reconnaître. Elle ne put s'empêcher de trouver ça louche. Enfin, elle ne s'y attarda pas trop, et lorsque la jeune blonde prononça ses premiers mots, elle s'assit par terre, comme si de rien n'était.

" Ne partez pas et écoutez moi jusqu'au bout.

Cette phrase la fit ricaner. Elle cru entendre une personne au bord du rouleau, totalement désespérée. Mais elle se calma vite, craignant qu'on ne l'entende.

Je suis comme vous, et je suis de votre côté. Je ne peux plus supporter cette discrimination qu'on vit tous les jours. Les humains nous chassent, ils nous maltraitent, et se prétendent être des victimes ! Alors que c'est nous qui menons la vie dure tous les jours. Il faut que nous réagissons !

Elle était du même avis que la femme. D'un certain côté, elle ne lui apprenait rien. Il faut réagir, certes, mais comment? S'il y avait la possibilité d'agir, ils l'auraient fait depuis longtemps, quelqu'un l'aurait fait depuis longtemps.

Je suis sûre que la perte de nos pouvoirs ne vient pas de cet étrange individu qui rôde au tour de l'académie ces derniers temps. Je suis sûre que c'est la fautes à tous ces humains ! Il est temps de nous rebeller. Oui, il est temps pour nous de nous rebeller ! Nous ne pouvons plus rester les bras croisés. "

Elle continua d'écouter son discours, qui était digne d'un peu de son intérêt. Même si elle n'y croyait pas trop au début. Beaucoup de questions lui venaient en tête. Et même si elle était d'accord sur beaucoup de points avec la femme, elle restait tout de même méfiante à son égard. Elle accuse les humains de toutes les choses qui se passaient ces derniers jours... Mais elle aussi pouvait être suspecte. Elle arrive juste après la perte des pouvoirs des êtres magiques, il y avait de quoi la soupçonner. Même si elle avait la jeune Kamatani à ses côtés. Une fois le discours terminé, et qu'elle pouvait enfin poser une question, elle ne s'en priva pas. Elle se releva, et sans même attendre qu'on lui donne la parole, demanda :

Et qui nous dit que ce n'est pas vous la fautive de tout ce qui nous arrive?

Cette question était un peu déplacée, et elle faisait preuve d'une arrogance sans limites. Mais elle était juste elle, et il était impossible de la changer. Elle s'attendait à ce qu'on lui envoie la pierre, après tout, elle le voyait. Toutes ces personnes au tour d'elle étaient envoutées par le discours de l'inconnue.
#713865
Rébellion

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


Statut : Prof de combat
Messages : 50
Mystérieuses framboise-cerises : 95

Documents
Age (ou l'age d'apparence):
Pouvoir(s):
Oh! Un hunter ~
Oh! Un hunter ~


MessageSujet: Re: Event 2; Partie 3 - Rébellion.   Sam 22 Sep - 21:22


Il errait d'un pas nonchalant dans les rues, parmis des passants pressés, qui se bousculaient sans faire attention aux autres. Cette foule lui déplaisait, il n'aimait pas être bousculé si tôt le matin. Mais il devait le supporter, c'était la seule route qui menait là où il voulait. Puis tout à coup, parmis toutes ces silouhettes sombres, quelque chose attire son regard, et il semble être le seul dans ce cas. Décidant d'ignorer cette chose, qui semblait pourtant ne demander qu'à être lue, il continua de marcher, mains dans les poches, tête baissée. Pourtant, cette affiche apparue de nouveau, et cette fois-ci, la curiosité fut trop forte. Il ne pu s'empecher d'aller lire la mystérieuse affiche. Après tout, il est comme n'importe quel être de ce monde : faible face à la curiosité. Celle-ci, en toute discretion, invitait les êtres magiques à venir à un rendez vous dans la salle de bal de l'académie. Tel un hunter digne de ce nom, il devait s'y rendre pour voir de quoi il s'agissait. Après tout, il n'avait pas vraiment le choix, si les êtres magiques organisent un sale coup, quelqu'un devrait non seulement en être au courant, mais aussi pouvoir intervenir rapidement. Une fois la lecture de l'affiche finie, il reprend sa démarche d'avant. Tout aussi lente, toujours la tête baissée, et les mains ne sortant pas des poches.

L'heure du rendez-vous venue, il sortit de chez lui avec un léger retard. Petit retard qui devenut grand, puisqu'il marchait tout aussi lentement qu'à son habitude, et que l'idée de marcher un peu plus vite ne semblait vouloir lui traverser l'esprit. Heureusement pour lui, malgré son retard, rien n'était commencé, les lumières n'étaient même pas allumées. Il poussa un long soupir, partagé entre le soulagement, mais aussi l'ennuie. Ce retard était en fait à moitié volontaire. Malgré la curiosité qui l'avait amené ici - sans parler de son travail qui l'obligeait à y aller -, il detestait les reunions, il les trouvait, mais d'un ennuie. Et il se voyait mal, et il n'était visiblement pas le seul, attendre en plus que celle-ci commence avec du retard. Pourtant, n'ayant aucun mal à distinguer les choses dans le noir, il voyait, oui, il voyait cette jeune femme au milieu de la scène, avec une petite derrière elle. Et il aurait donné tout l'or du monde pour qu'elle débute enfin la reunion, et qu'elle explique pourquoi elle n'allume pas les lumières de suite, pourquoi elle attendait. Mais surtout, qu'elle dise ce qu'elle attendait. Et puis, les lumières furent allumées, blaissant les yeux de plus d'un, et bien sûr n'épargnant pas ceux du jeune professeur.

Une fois que ses yeux se sont habitués au faible éclairage de la salle, le regard de ceux-ci se dirigea comme par reflexe sur la scène. Un reflexe qu'il ne fut pas le seul à avoir. Les couleur mais aussi la forme, non, tout de la jeune femme semblait être familier au professeur. Même la voix de celle-ci. Il était sûr de l'avoir déjà rencontrée quelque part. Et la petite derrière elle, il en était certain, vu que c'était la petire Elsa. Il ne devait pas y avoir plus de deux ignorants dans la salle, qui n'avaient jamais entendu parler d'elle. Et puis le long discours commence. Tout comme n'importe qui dans la salle, Axel fut comme enchanté par chaque mot que la jeune femme prononçait; il n'en laissa pas un seul lui échapper. Un discoues qu'il trouva long, et légèrement naïf, mais qui ne put empêcher sa curiosité de nouveau. Elle eut beau parler longtemps, à aucun moment elle ne précisa quels étaient ses plans. Et elle ne sembla pas vouloir le faire dans l'immediat, vu qu'une fois son discours terminé, elle donna la parole aux autres.

Une petite voix impertinente se fit d'ailleurs entendre dans la seconde qui suivit. Une jeune fille, qui semblait etre une vampire, dit tout haut, ce que beaucoup pensaient tout bas. Et vu qu'elle n'avait pas attendu qu'on lui donne la parole, Axel décida d'en faire de même. Il allait, certes, poser une question stupide, mais il lui fallait une réponse.

« Pourquoi avoir attendu autant de temps avant d'allumer les lumières? Et puis, je suis curieux de connaître vos plans... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Event 2; Partie 3 - Rébellion.   



Revenir en haut Aller en bas
 

Event 2; Partie 3 - Rébellion.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Klain :: 
Il était une fin
 :: ♦♦ Archives
-
Sauter vers: